L’accablant journal national de France 3

Par Mercredi 27 décembre 2017 Permalink 4

J’écoutais hier le journal de France 3 à 19h30. L’impression générale soulignait le manque total d’exigence à propos des sujets abordés et même de leur traitement. Voyez plutôt!

D’abord un reportage sur les trains qui arrivent en retard. Un ramassis de fainéants et de lâches (voir le film à venir de Clint Eastwood!) est dirigé par un incompétent notoire, malgré tout indéboulonnable, Guillaume Pépy. Evidemment, black out total sur la question. Rien n’était remis en cause. Les jérémiades des usagers étaient diffusées mais tout cela était de la faute à personne.

Ensuite, un long passage, image à l’appui nous “informait” sur le temps glacial qu’il faisait à Pétaouchnok. Pas marrant d’être en hiver, ma bonne dame!

Mais le plus beau était à venir avec les 3 publi-informations qui suivirent. Primo l’histoire d’une entreprise qui vendait des fuseaux de ski à des prix de dingos même pas fabriqués en France, mais en Chine. Pourquoi donc lui faire cette réclame gratuite à une heure de grande écoute? Deuzio, la si délicate revente sur internet des cadeaux de noël. En filigrane “le bon coin” et “e-bay” en étaient les grands bénéficiaires. Tertio, l’anniversaire du Guide du Routard était fêté avec force interview du créateur, un peu comme quand Leclerc dans sa grande surface fête son anniversaire avec des prix forcément imbattables!

S’il est normal qu’il existe un secteur public de l’information, la condition radicale est qu’elle soit de qualité. La trêve des confiseurs n’oblige pas à abêtir les téléspectateurs. Quand le journal de France 3 rivalise avec BFM ou TF1, il ne présente plus aucun intérêt et sa disparition ferait faire des économies aux contribuables.

Frédéric Le Quer