La RATP en grève

Par jeudi 12 septembre 2019 Permalink 1

Une très importante grève de la RATP risque de toucher la région Île de France demain. Cette journée semble de celles qu’a connu Alain Juppé en 1995 sauf que seule la RATP se mobilise. Cela paralysera néanmoins l’activité à Paris. C’est un mouvement catégoriel de gens ultra favorisés dans une entreprise infiltrée par l’islam radical. La révolte sociétale des gilets jaunes n’est pas l’affaire de ces fonctionnaires juste intéressés par leurs avantages acquis depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Aucune vue globale au travers de cette mobilisation. Aucune remise en cause du monde dans lequel vivent les citoyens français, n’est ici mise en exergue. C’est une grève à la vue courte qui emmerdera tout ceux qui ne travaillent pas à la RATP. Si elle s’était inscrite dans un contexte de révolution patriote avec une échelle de mobilisation nationale générale, le sentiment des français eut pu être enthousiaste et combatif. Là, il n’y a pas de raison d’avoir une quelconque empathie vis à vis des grévistes. Tout le reste de la France cotise pour que ces gens partent en retraite à 55 ans. On se demande bien pourquoi. La question n’est pas d’approuver une réforme Macron qui amputera le pouvoir d’achat de tous les retraités alors qu’en même temps les riches rentiers se régalent de plus en plus, voire encore cet après-midi les mesures Draghi qui vont faire monter la bourse et les dividendes. La question est dorénavant sur la suppression d’extravagantes inégalités et du fossé à tous les niveaux qui se creuse entre riches et pauvres. Ce problème n’a strictement rien à voir avec celui des salariés de la RATP qui sont prêts à pourrir la vie de tous pour leur simple intérêt. Parlons de revenu universel, parlons d’helicopter money, parlons de l’utilité de creuser le déficit budgétaire dans un contexte de taux 0! Ces solutions peuvent changer la vie de tous. Mais les tracas des gens de la RATP, on s’en balance.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?