La racaille se distingue tôt cette année

Par jeudi 18 mars 2021 Permalink 1

Il ne fait pas très chaud en ce moment. Des giboulées parfois. Bref, un temps de saison.  Cela n’empêche rien. Toutes les nuits, notre diversité dispersée partout sur le territoire se fait remarquer. Pas de couvre-feu, pas de confinement pour elle. C’est un régime spécial. Les autorités ont partiellement acté qu’elle n’avait pas à respecter la loi. Mais malgré tout, et là c’est extrêmement curieux, la police, les pompiers, enfin les représentants de l’état dans leur ensemble, font preuve d’une espèce de masochisme en continuant à se pointer au crépuscule dans les charmants quartiers que nos immigrés occupent, pour se faire agresser systématiquement par des moyens divers et variés qui ne vont pas encore jusqu’au fusil d’assaut, mais ça ne saurait tarder. Notre police, nos pompiers avec une détermination jamais prise à défaut s’engouffrent dans les guet-apens mis en place par les individus qui les attaquent, qui ne doivent tout de même pas relever d’un génie machiavélique sans pareil. Non, on ne peut pas penser ça au vu de leurs résultats scolaires! Mais ça fait rien. La police, bon prince, se déplace à la moindre de leur ruse de sioux. Et va-y qu’elle se prend des coups de mortier! Et vas-y qu’une voiture bélier tente d’écraser ses fonctionnaires! Et vas-y qu’à chaque fois deux ou trois, un peu tête en l’air, se font encercler et sont à deux doigts de succomber aux violences de la racaille hurlant “à mort, à mort”.

Ces joyeusetés commencent tôt cette année. L’été sera chaud, comme dirait l’autre! J’imagine déjà au cœur de la nuit l’appel d’insomniaques de banlieue au commissariat du genre “Allô, dis, c’est quand tu viens?”, histoire de s’amuser un peu en cassant du flic et de supporter une canicule désagréable. Ah! Lyon au 14 juillet! Raqqa n’aura qu’à bien se tenir. Et Blois, Blois avec son joli château aux styles de plusieurs époques! Oh! Blois! Qui l’eut cru? Je ne parle pas du 93, me direz-vous? Pourtant là-bas personne n’a jamais su ce que c’était que ces histoires de couvre-feu et de confinement. Personne. Cause toujours tu m’intéresses! Mais en ce moment ils sont trop occupés par le virus chinois et squattent les lits de réa.

En tout cas samedi et dimanche prochain, sur ordre de l’Elysée, on reste tous chez soi et on abandonne le pays à nos chances pour la France, seulement concernées par les annonces du caïd du coin et totalement ignorantes de mesures venues du VIIIe (je l’écris en chiffres romains pour tous les emmerder) arrondissement de Paris. On se régalera le lendemain avec de belles images d’insurrection!

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?