La pauvre Valérie Pécresse!

Par lundi 14 février 2022 Permalink

La pauvre Valérie Pécresse m’a parfois fait pitié hier lors de son discours. Non seulement elle avait l’air bien embarrassé avec les encouragements de ses militants, mais surtout ses intonations ne furent jamais les bonnes, ne furent jamais celles qui galvanisent, qui entraînent l’adhésion comme une chanson dont on reprend spontanément en chœur le refrain. Sa harangue d’ailleurs était atrocement rédigée, ne lui convenait pas mais n’aurait sans doute convenue à personne, à aucun moment mais vraiment aucun elle n’a su se glisser dans ses mots et ses phrases. Elle s’est vantée à propos de ses capacités une bonne partie du temps comme pour se justifier d’être là. Mais au pied du mur on ne verra pas le maçon. Il est drôle d’entendre ce matin les commentateurs qui ont peur de passer pour sexistes. Ils n’osent pas trop brocarder la candidate LR parce qu’elle est une femme!

Ce fut exactement l’inverse avec Eric Zemmour à Saulieu. La fin de son discours fut transcendantale comme aurait dit Salvador Dali! Les bourguignons devaient être heureux. Je retiendrai personnellement cette phrase: “Le pas de vague c’est la mort”. Et Zemmour déclenche lui une tempête!

Votre serviteur a à nouveau été tracté samedi sur le marché. Quelques anecdotes drolatiques:

  • un marchand de fruits et légumes arabe s’est laissé photographier avec le prospectus en faveur d’Eric Zemmour en expliquant en riant qu’il était un cousin. L’intelligence et le sens de l’humour ne sont pas dus à tout le monde.
  • Dans un élan œcuménique, j’allais voir par compassion les militants d’Anne Hidalgo les bras ballants pour dire le bien qu’on pensait mon collègue et moi des pistes cyclables à Paris dont nous étions en train de parler. Le jeune était content mais un vieux interrompit la conversation pour m’alerter hors de tout propos sur l’abrogation du décret Crémieux pendant la guerre concernant les juifs algériens. Je vous jure, je n’invente rien! Ces gens sont indécrottables.
  • Toujours dans cet élan œcuménique, nous échangeâmes avec la tracteuse de chez LREM et moi nos prospectus. Le sien est hallucinant. Le nom de Macron ni celui de son parti n’est inscrit nulle part. En revanche concernant le texte l’esprit de l’Elysée souffle à plein: 4 pages écrites pour ne rien dire!
  • Business as usual entre les personnes gentilles et les désagréables. Tiens en prime l’une de ces dernières, une jeune fille à peine 20 ans, nous fit élégamment un doigt d’honneur! Sinon je discutai entre autres avec une dame à l’accent portugais à fond derrière Zemmour mais qui craignait qu’il ne soit trop tard, un monsieur qui n’écoutait plus que Cnews à la télévision ou encore un autre à propos du covid. Je me rends compte d’ailleurs que ce sujet de la crise sanitaire est très important pour les gens âgés.

Après ce week-end, il apparaît qu’Eric Zemmour a un boulevard pour récupérer les militants LR pro Ciotti compte tenu de la triste figure de leur candidate officielle. La campagne électorale ne fait que commencer.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?