La manif de samedi

Par samedi 21 août 2021 Permalink 1

-Chérie, je fabrique une pancarte inscrite “Afghans go home”. Tu crois que je pourrai la prendre pour la manif de samedi?

Philippe criait à travers toute la maison. Du cellier, sa femme ne l’entendait pas.

-Sylvie, tu m’écoutes?

Sylvie entendit enfin  et s’approcha.

-Oui quoi?

-“Afghans go home” Pas mal pour la manif anti pass!

-Ce n’est pas tout à fait le sujet.

-Il faut élargir la lutte.

Sylvie réfléchissait sur le bien fondé de cette nouvelle audace de son époux qui avait retrouvé la verve de ses 20 ans pour combattre Macron et sa politique. Le pass sanitaire avait été le déclencheur et malgré leur vie de retraité tout à fait correct, le couple se sentait de plus en plus menacé par des idéaux oligarchiques qu’il ne partageait pas. Parfois ils parlaient à leurs amis de leurs parents et de leurs grands-parents pour témoigner de leur ancrage français. Le père de Sylvie par exemple, un agriculteur pied noir, était dans la 2e DB et participa à la bataille de Normandie. Celui de Philippe s’est retrouvé embarqué dans la guerre d’Algérie et son grand père fit 4 années durant la première guerre mondiale. Voir ce que devenait leur pays sur leurs vieux jours les interloquait. Ils ne comprenaient pas pourquoi et avaient décidé à leur petit niveau d’essayer de faire quelque chose. Pour eux la France n’était pas une auberge espagnole; elle se méritait.

-Oui pourquoi pas? Dit enfin Sylvie. Les afghans éduqués ou argentés sont récupérés par les Etats-Unis. Nous nous récupérerons des fous de dieu intégristes plus ou moins illettrés qui nous détestent et sont là pour nous faire la guerre de l’intérieur.

-Et tu verras il n’y aura aucune femme afghane dans ces réfugiés qui sont surtout des combattants en Europe.

-Le pass sanitaire doit être un déclencheur et non une fin, dit-elle en prenant un pinceau pour ajouter une caricature de Macron en taliban. Elle avait quelques dons artistiques et aimait à peindre quelques sites de sa région quand  elle ne jouait pas à la caricaturiste politique.

-La semaine prochaine on s’en prendra à l’élite mondialisée

-Oui mais pas de truc antisémites

-Bien sûr. Je suis comme toi, je trouve ça complètement con.

-De mon coté, je fais une pancarte contre le conseil constitutionnel.

-Oui, répondit Philippe. Ce conseil constitutionnel est la caution du pouvoir pour s’attaquer aux libertés individuelles.

-J’ai écrit “les 9 salopards” au dessous de l’image du fronton du conseil constitutionnel avec les drapeaux français, un clin d’œil à Tarantino!

Philippe rit

-Je t’adore.

-Arrête et prépare toi pour demain!

Ils étaient heureux tous les deux. L’anti-macronisme donnait un nouveau sens à leur vie en rapprochant ces vieux mariés.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?