La macronie touche le fond

Par dimanche 13 juin 2021 Permalink 1

Fin de semaine en mode panique!

Vendredi soir la macronie de sortie à Roland Garros entonne “Merci Macron” sur l’air des lampions car elle est exemptée de couvre-feu pour regarder la fin d’un match de tennis. Pendant ce temps la jeunesse totalement indifférente à la gifle que s’est prise le président de la république en début de semaine, est chassée par la police à grand renfort de gaz lacrymogène, des pelouses des Invalides où une fête impromptue était en cours.

Le lendemain samedi, la marche contre l’extrême droite, malgré le tapage médiatique, souvenons-nous de la discrétion avec laquelle étaient annoncés les rassemblements des gilets jaunes, bref cette marche n’a intéressé que quelques citoyens militants encartés. Même les black blocs n’ont pas fait le déplacement!  Ce cuisant échec est masqué par l’attentat pâtissier dont Mélenchon a fait les frais. La vraie gauche ne supporte plus d’être associée à l’islam politique; on la comprend.

Samedi soir rebelote aux Invalides. La jeunesse qui est évacuée manu militari, continue la fête dans les jardins des Tuileries poursuivie par la police car l’état macronien la veut absolument vaccinée et confinée. La rage du préfet à s’en encontre lui fait dégarnir son flan ouest et voilà que la Californie s’engouffre dans la ligne 13 du métro parisien, descend à Champs Elysées Clémenceau, et organise une gigantesque bagarre de rue sur l’avenue que le monde entier nous envie.

Samedi matin, la province n’était pas en reste. Si la région PACA semblant devoir être promise au RN est laissée de coté, les Hauts de France voient le garde des sceaux montrer ses plus beaux atours.

Eric Dupont Moretti avec l’enthousiasme des débutants fait sa campagne électorale pour les régionales sur les marchés du nord la fleur au fusil. Il n’y reviendra probablement plus. Il est d’abord traité de kéké par François Ruffin pendant que sa colistière la ministre Agnès Panier-Runacher qu’on avait vu plus en verve lors de son débat contre Eric Zemmour, s’enfuit littéralement de peur de devoir engager le fer avec le député insoumis qui connait les problèmes de la région comme sa poche. Ensuite Dupont Moretti débarrassée de sa collègue qui ne lui servait à rien et qui d’ailleurs court toujours, se retrouve toujours vaillant à la terrasse d’un café pour se faire cette fois traiter de pitbull à Rolex par le candidat aux régionales du Rassemblement National.

Dans ces deux situations, l’avocat apparaît complètement ridicule, démuni, sans le moindre esprit de réparti. Bonjour la raclée dimanche prochain!

Le week-end aurait pu finir ainsi et il aurait déjà été bien rempli. Mais non, la macronie ne s’arrête jamais! Ce midi c’était le chef d’état major des armées arrivé à la suite de la démission du général de Villiers qui annonçait plier les gaules. Décision forcément à mettre en relief avec la fin de l’opération Barkhane et la volonté de Macron aveugle et criminelle pour la France de vouloir à tout prix une défense à l’échelle européenne. Un autre général est nommé, il tiendra bien jusqu’aux présidentielles mais peut-être suis-je encore optimiste?

Evidemment, je ne reparle pas du début de la semaine qui eut lieu en fanfare.

Sacrée période qui n’empêche pas la cote de popularité d’Emmanuel Macron d’être au plus haut sans doute grâce, comme me l’a rappelé un jour un lecteur, aux beaux fils du président qui phagocyte les instituts sondagiers du pays. Décidément sondage et propagande restent indissociables comme le dit Michel Onfray!

Frédéric Le Quer

 

Laisser un commentaire ?