La liste RIC en capilotade

Par mercredi 30 janvier 2019 Permalink 5

L’équipe d’Ingrid Levavasseur a bien du mal à constituer sa liste RIC (rien que le nom témoigne du coté attrape-tout!) pour les prochaines élections européennes. Elle pourrait paraphraser Corneille en se lamentant: Nous partîmes une dizaine et, sans renfort, nous nous vîmes une huitaine sans jamais arriver au port!

Et oui déjà deux défections:
L’une d’un personnage qui eut pu crédibiliser un peu l’aventure mais qui, sous le feu des critiques, se dit maintenant aspirer par l’initiative de la grève générale. Personnellement je ne suis pas sûr que cette grève soit la meilleure idée qu’aient eu les gilets jaunes. Ils devraient comprendre, vu que c’est le sens profond du mouvement, que les gens qui ont un travail, ne peuvent se permettre de voir leurs revenus rognés. Ce coup radical pourrait faire les affaires de Macron. Une réussite serait belle mais le risque d’échouer en devant se compter est bien plus grand si on regarde les actions syndicales de ce type de ces dernières années.
L’autre défection est celle d’un transfuge LREM. Les réseaux sociaux ont fait le job. Les attaques répétés contre cet individu ont fini par le décourager. Personne ne s’en plaindra.

Je parlais de trois mois dans un précédent texte de campagne pour anéantir la liste RIC (Ralliement d’initiative citoyenne, ils ont dû ramer pour trouver ça!), trois jours suffisent apparemment! La contrefaçon Gilets Jaunes à l’initiative de la ploutocratie s’aligne sur les codes inculqués par notre société au service du néolibéralisme. Il s’agit d’être conciliant avec le pouvoir en se soumettant à des règles policées en ayant comme but profond d’entraver l’action du véritable mouvement Gilets Jaunes. Nos médias larmoient et se scandalisent de la violence à leur encontre sur Facebook mais cette violence fut bien pire encore à la fin du XIXe siècle lors de la création de syndicats ouvriers à l’initiative du patron. Ces deux événements se ressemblent. Cette liste RIC mérite largement les attaques dont elle fait l’objet. Elle se délite à toute vitesse. Tant mieux.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?