La France de Fdesouche à France Culture

Par vendredi 28 mai 2021 Permalink 1

Du site internet Fdesouche à la radio du service public France Culture, la mise en abyme de la société française est vertigineuse. Ce matin même la revue de presse du web, popularisée par François Hollande à son corps défendant, met en exergue un jeune homme de Montpellier en état critique à cause des coups de couteau qu’il a reçu dans la rue, l’agression subie par des policiers à Meudon ou encore le cri des guetteurs qui rythme la journée de classe à Nîmes! Pour France Culture, globalement il ne se passe rien et c’est tous les jours pareil, sinon cette fois une longue auto flagellation à propos du Rwanda de 6h30 à 7h30 du matin interrompue par une resucée sur les variants du coronavirus, un reportage marronnier sur les locataires en voie d’être expulsés puis un survol indigeste des années Martinez à la tête du musée du Louvre alors qu’il y avait tant à dire puisque cette institution est au bord de l’implosion au point d’émouvoir jusqu’au Frankfurter Allgemeine Zeitung en Allemagne! C’est d’ailleurs intéressant de voir comme de plus en plus de médias étrangers s’inquiètent du sort de la France…

Deux France médiatiques qui s’ignorent. Deux France antagonistes même entre l’une qui colle au réel quitte à en donner un effet loupe, l’autre qui le renie préférant y substituer des considérations pseudo intellectuelles de moins en moins en prise avec la vie quotidienne. Mais quand l’intellectuel ne travaille pas sur le réel, il fait du vent. Et les français paient avec leurs impôts le média qui abjure tous les jours le réel, le média qui fait du vent. Le gouvernement qui subvient à ses besoins, le paie pour renoncer à faire son travail d’information. Mieux même, comme hier à 11 h du matin, il le paie pour prendre obstinément et sans mesure le contre-pied de ce que pense la population au sujet des migrants lorsqu’il s’est agi pendant une heure de glorifier les “aidants”, bref de glorifier cette anti-France qui favorise l’invasion migratoire du pays; pendant une heure jamais aucune réserve sur les migrations sud nord qui pourrissent la vie des citoyens qui n’ont pas la chance des salariés de France Culture de travailler dans le 16e arrondissement de Paris tout en habitant de beaux quartiers, de ces salariés qui ne subissent jamais les conséquences de ce qu’ils prônent de façon abjecte.

Pendant que la France est en feu, nos dirigeants préféreraient bien que nous regardions ailleurs et pour ce faire utilisent leurs médias qui collaborent diligemment au point que des médias russes comme RTfrance ou Sputniknews finissent par apparaître comme des modèles d’information objective. France Culture devrait comprendre que faire rire ses auditeurs à 7h14 n’est pas une fin en soi et jeter un coup d’œil sur Fdesouche pour comprendre la société à laquelle la radio du service PUBLIC s’adresse. Mais, en cette pré campagne présidentielle, elle roule comme France 2 ou 3 ou France Inter pour Macron contre Marine Le Pen ou tout autre candidat souverainiste et continuera de renier l’actualité pour rendre le président présentable.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?