La famille Sibeth N’Diaye

Par mardi 23 juin 2020 Permalink 1

– Maman, maman, s’exclame la petite Youmali, Ingissolyn et moi voulons aller casser du flic cet après-midi.
– Qu’est-ce que c’est que cette histoire? Demande la mère, Madame Roques, née N’Diaye.
– C’est notre frère Djimane qui nous a dit que tu serais d’accord, explique une des jumelles.
– Mais non, pas du tout!
– Mais tu l’as dit à la télévision que tu ne saurais pas quoi faire si on le voulait
– J’ai été mal comprise.
– Pourquoi nous, on ne peut pas jeter des cailloux sur la police alors que plein d’autres le font?
– C’est vrai dans le fond, dit la maman. Je ne sais pas pourquoi vous ne pourriez pas jeter des pierres sur la tête des policiers vous non plus… Je ne veux pas vous discriminer.
– Alors, tu vois? On veux y aller! Ingissolyn a fabriqué un lance-pierre pour l’occasion.
– Ah! Que c’est mignon! Ingissolyn est très douée de ses mains. Elle tient de ses ancêtres qui fabriquaient de si belles statues pillées par les colonialistes français.
– Mais on est française nous aussi, n’est-ce pas maman?
– Oui bien sûr, mais vous représentez les nouvelles françaises, toi et ta soeur et non ces français descendants de Colbert.
– Ah, maman, comme c’est compliqué! Mais si t’es d’accord pour qu’on aille s’amuser avec la police c’est le principal!
– Vous savez quoi, mes chéries? On va toutes y aller casser du flic cet après-midi aux Invalides.
– Super! Chouettes! s’écrient ensemble les jumelles.
– Oui mais attention si un policier tombe par terre, ne lui mettez pas de coup de pieds au visage, c’est pas bien.
– Et au cul? demande Youmali la plus délurée. On pourra lui en mettre des coups de pieds au cul?
– Coquine! D’accord mais pas plus d’un ou deux!
– On va drôlement bien s’amuser tout à l’heure! Est-ce qu’il y aura tatie Assana et tonton Christophe?
– Peut-être, mais en attendant préparez-vous! Et n’oubliez pas les gestes barrière! C’est important les gestes barrière.
– Non maman, c’est promis.
La charmante petite famille s’est bien amusée ce jour là. Deux policiers ont même fini à l’hôpital sous les rires des enfants. Quel bonheur d’être de nouveaux français!

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?