L’ état failli

Par vendredi 16 avril 2021 Permalink 1

Le déconfinement devrait commencer officiellement vers le 15 mai et durer de nombreuses années. Peu importe. Le pouvoir se gargarise de mots, fait semblant car il a peur de libérer la population tout en n’ayant pas la capacité de la garder sous cloche. Les interdits demeurent mais les gens font curieusement ce qu’ils veulent. Le TGV Paris Toulon, ce matin, par exemple, était archi comble, sans la moindre distanciation sociale entre des passagers qui, pour la plupart, n’avaient aucun motif “valable”, “légal” pour voyager mais à qui personne n’a rien demandé. Ce n’est pas une valeur d’appréciation mais juste une constatation. ça se passe comme ça en France avec un gouvernement qui gouverne comme s’il pissait dans un violon pendant que chacun vaque à ses occupations sans s’en préoccuper. Cet absence de commandement n’a surement jamais été vu à ce point au cours de l’ère moderne. A tous les niveaux, l’état failli se révèle. L’école de la république n’apprend plus rien à ses élèves. La justice refuse de juger les assassins, cf l’affaire Sarah Halimi. La police laisse les trafiquants trafiquer. La voix de la France à l’internationale est inaudible. Les médecins sont recrutés en Afrique et au moyen orient. Etc, etc, etc…

L’armée a peut-être encore à sa tête des hommes d’honneur. La grande muette est discrète, on ne sait pas trop, même si quelques échos laissent entendre qu’elle bout.

Alors l’état, pour quoi faire? Si, avec l’aide des médias, de la police et de la justice, il opprime encore tous les gilets jaunes au sens large allant du petit commerçant de centre ville aux français vivant dans ce qu’on appelle maintenant le périurbain. Mais que cette catégorie de la population ne s’inquiète pas trop. ça ne durera pas. Là aussi l’état renoncera bientôt à faire entendre sa voix. Non, la seule prérogative qui restera un peu plus longtemps que le reste à l’état est celle de donner de l’argent qu’il n’a pas à ceux qui vivent de la redistribution. ça tiendra jusqu’à ce que l’effondrement de la France apparaisse comme un épiphénomène au niveau mondial. La BCE n’aura plus le soutien des instances internationales et des américains pour servir de béquille. C’est encore un peu tôt mais ça va aller très vite vu qu’on ne fabrique plus rien et qu’on consomme de moins en moins. Et à ce moment là tout ira vers une sorte de libanisation qui ne surprendra pas nos immigrés. Guerre civile. Casques bleus. Famine. Pillage. Exactions de toute sorte.

Quel avenir! Il faut se préparer au pire.

Frédéric Le Quer

 

Laisser un commentaire ?