Joseph Inguimberty ( 1896-1971 )

Par dimanche 24 octobre 2021 Permalink 1

Joseph Inguimberty est recruté par le français Victor Tardieu lorsque celui-ci décide après sa rencontre avec le vietnamien Nguyen Nam Son de créer l’Ecole des beaux-arts de l’Indochine en 1925. L’artiste d’origine phocéenne ayant étudié aux beaux-arts de Marseille et à l’Ecole des arts décoratifs de Paris vient de remporter le prix national de peinture au Salon de 1924 et par là-même obtenait une bourse afin de visiter l’Espagne, l’Italie, la Grèce et Constantinople. Mais son grand coup de cœur sera l’Indochine où il reste vingt années pour accompagner les artistes de l’Asie du sud-est et peindre la région de Hanoï qu’il parcourt à bicyclette s’attardant sur les paysages de rizières et les habitants.

L’oeuvre de Joseph Inguimberty s’érige principalement à cet endroit du monde et cet endroit du monde bien loin de rejeter les apports de la colonisation aime particulièrement les peintres français et indigènes de cette période au point de rapatrier à des prix élevés leurs tableaux.

Le tableau en une, Rizières animées, une grande huile sur toile 150 x 224 cm, fut adjugé le 17 mars 2017 159 250 € chez Sophie Himbaut ovv à Aix-En-Provence. Ci-dessous l’huile sur toile 95 x 160 cm, “Femmes se reposant dans des hamacs” avait été quelques mois plus tôt le 14 octobre 2016 adjugée 147 000 € par la même maison.

Dernier exemple, ci-dessous, qui lui ne trouva pas preneur chez Aguttes le 17 décembre 2018 (vous jugerez les raisons… mais les mystères des ventes aux enchères sont grands!), une huile sur toile, 73 x 100 cm, “Porteuses et buffle” près de la rizière”.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?