Jean Pascaud (1903-1996)

Par samedi 4 décembre 2021 Permalink 3

Jean Pascaud, le célèbre ensemblier d’époque art déco, était l’une des têtes d’affiches de la vacation de la maison de ventes Ader, hier, à Drouot.  Ingénieur des Arts et Manufactures et licencié en droit, il s’oriente dès sa sortie de l’école vers les arts appliqués. Une ordonnance architecturale au service de formes assez massives caractérise ses meubles équilibrés et raffinés. Ce sont les installations de luxe qui retiennent son attention comme lorsqu’il participa à la suite “Dieppe” du paquebot Normandie avec entre autres Pierre Patout, René Lalique,, F. L. Schmied, Jean Dunand, Raymond Subes, Louis Sue ou encore Mathurin Méheut. De manière générale son travail se retrouve un peu partout à travers le monde; les commandes publiques en France sont aussi nombreuses. Il est à noter que dans les années 50, Jean Pascaud s’intéresse aux meubles de série pour y apporter des solutions valables des doubles points de vue de l’esthétique et de la réalisation industrielle.

Le rare canapé en une créa la surprise ce vendredi 3 décembre 2021. La structure est en métal tubulaire nickelé recevant trois boudins de section ovale garnis et tapissés de son tissu à bouclettes d’origine et le sommier d’assise également tapissé en façade. Quatre patins cylindriques en frêne laqué se poursuivant de la façade à l’arrière soutiennent la structure. Daté de 1932-33 il mesure 71 cm de hauteur, 202 cm de longueur, 80 cm de profondeur. Estimé entre 8000 et 12000 € plusieurs collectionneurs au téléphone et sur le web se battirent jusqu’à 64 000 € pour se l’offrir.

Notons aussi ensuite les 8 fauteuils modernistes proposés aux enchérisseurs! De la même époque que le fauteuil, ils étaient décrits ainsi par l’expert: De type Bridge, en acajou, les pieds avant de type gaine, les pieds arrière de type sabre, les accotoirs à manchette sculptée, les parties latérales recevant chacune une double barre plate en laiton doré entre la console d’accotoir et le dossier, les assises et les dossiers garnis et tapissés de leur tissu vert d’origine. 65400  était cette fois nécessaires et suffisant pour se les approprier alors que l’estimation haute ne dépassait 3 000 €.

Amusons nous à constater que la table de salle à manger ci-dessous fut ravalé à 400 €, dieu seul sait pourquoi elle ne plut pas!

Et terminons en mentionnant le bahut ci-dessous en placage de palissandre aux extrémités arrondies et au dessus oblong, la façade recevant deux portes pleines ; l’encadrement en laiton doré, les parties bombées latérales sont soulignées de joncs en laiton doré, le socle en retrait, circa 1935. État d’usage, accidents, manques et taches au placage, vendu sans clé et portes fermées. Hauteur : 87 cm – Longueur : 208 cm – Profondeur : 43 cm. Il fut adjugé pour 6656 € alors que l’estimation se situait entre 1000 1500 €.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?