Jean-François Raffaëlli (1850-1924)

Par dimanche 29 mars 2020 Permalink 1

Jean François Raffaëlli est le prototype du petit maître particulièrement honoré de son vivant par la IIIe république et oublié après sa mort. Notre époque reconsidère son oeuvre de manière assez tonitruante, vous verrez quelques résultats. Si d’aucuns parlent de misérabilisme, en tout cas, son réalisme plait, à l’image de la littérature naturaliste de cette période.

La peinture sur le vif de Raffaëlli le fait quitter son atelier d’Asnières pour le transformer en reporteur témoins de la vie parisienne des bourgeois, des chiffonniers et des rémouleurs, du boulevard des Italiens aux terrains vagues et aux “fortifs”. Toute la vie de la Belle époque renaît devant ses tableaux qu’il est possible d’admirer par exemple sur les cimaises du musée d’Orsay ce qui contribue grandement à sa redécouverte.

Il faut dire que la technique du peintre est excellente après avoir suivi l’enseignement de Jean-Léon Gérôme aux Beaux Arts de Paris. Si, dès 1870, Raffaëlli expose au Salon, 1884 est l’année où sa carrière démarre vraiment, un peu grâce à Degas qui lui permet de présenter ses œuvres aux cotés des impressionnistes. Alors le succès et la reconnaissance! Chevalier puis officier de la légion d’honneur, médaille d’or à l’exposition universelle de 1889, membre de la société nationale des Beaux Arts. Raffaëlli crée en 1904 la Société de la gravure originale en couleur.

Avec un tel palmarès, le peintre n’est évidemment pas donné! Le tableau en une, “Boulevard des Italiens”, 28,5 x 49 cm, fit à Fontainebleau chez Osenat ovv, le 17 mars 2019, 71 250 €. De nombreuses œuvres de Raffaëlli étaient proposées avec succès par SVV Farrando à Drouot tout dernièrement, le 13 mars 2020. Citons simplement le résultat du tableau ci-dessous portrait de Germaine, fille de l’artiste, huile sur toile rentoilée signée et dédicacée en haut à gauche «A ma chère femme», datée du 18 mars 1882 qui fit 200 000 €!

Enfin, plus raisonnablement, le portrait de vieillard ci-dessous, 23 x 10,5 cm,huile sur panneau, trouva preneur chez Versailles enchères le 7 décembre 2014 à près de 14 000 €.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?