Jean Dunand (1877-1942)

Par jeudi 21 mai 2020 Permalink 1

Jean Dunand est un des représentants les plus doués de ce que les historiens d’art nomment l’art total depuis le fin du XIXe siècle. S’il se spécialise, arrivé en France, il est d’origine suisse, dans la ciselure, la sculpture va naturellement l’attraper au point d’obtenir une médaille d’or pour un bronze appelé “Quo vadis” à l’exposition universelle de Paris en 1900. Ce génial touche à tout s’intéresse ensuite au travail du métal avec la production de ses fameux vases en dinanderie qu’il présente à partir de 1905. Bien que le succès lui colle déjà à la peau, en 1912 suite à sa rencontre avec Seizo Sugawara, le maître du laque japonais, Dunand prend un tournant qui le mènera à la renommée internationale après la guerre. Sa fascination pour la laque avec l’aide de la technologie moderne comme la pose de vernis laque durcissant désormais à l’air et pouvant être apposés sur tout support l’amène à présenter lors d’une exposition collective à la galerie Georges Petit en 1921 en compagnie de Jouve, Goulden et Schmied à la fois de la dinanderie et des meubles et objets en laque. En 1924, les bijoux s’ajoute à la liste de ses compétences. En 1925, Jean Dunand sera l’une des vedettes de l’exposition des arts décoratifs qui verra l’explosion du style art-déco.

Et évidemment le marché de l’art ne l’a pas oublié. Hier, chez Fraysse ovv, à Paris alors que les ventes aux enchères dans cette période post confinement sont compliquées, la vacation proposait ” Miniature persane 1″ (1930), en une, panneau décoratif de laque d’or décorée, signé de Jean Dunand, h 63 cm – L 43 cm. Après une bataille entre le téléphone et internet, l’oeuvre récoltait 42 500 €. Ci-dessous, un meuble de collectionneur, modèle créé en 1937, laque verniculée imitant la coquille d’oeuf, 4 vantaux, 110 x 180 x 41,6 cm faisait chez Gros & Delettrez ovv le 1er juin 2012 125 000 €.

Un vase en dinanderie pour finir. Celui ci-dessous vers 1930, dinanderie martelée à surface unie noire, h 41 cm récoltait chez Art auction France le 10 décembre 2015, 10 846 €. (Sachez que, pour ceux qui ne connaissent pas la dinanderie, ce genre d’objet est très léger).

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?