Jean-Baptiste Greuze (1725-1805)

Par Dimanche 18 février 2018 Permalink 2

Jean-Baptiste Greuze fut à la peinture du XVIIIe siècle ce que la chanson réaliste fut au XXe, émotionnante, sentimentale, pathétique. Quelques titres de ses œuvres en disent long: “La piété filiale”, “Malédiction paternelle”, “le distributeur de rosaires”, “Jeune fille pleurant la mort de son père”, “Le père lisant la bible”, etc, etc… C’est tout un monde triste, simplement touchant ou parfois bouleversant, que l’artiste décrit dans ses scènes de genre à la française. Foin de paillardise à la manière d’un Brueghel ou d’un Téniers! On fête rarement quoique ce soit chez Jean-Baptiste Greuze. Ses personnages sont accablés par la vie, le destin mais restent dignes, exemplaires. Ils ne se rebellent pas, ils subissent, droits dans leurs bottes. Diderot admirait le travail de son ami en ces termes: “Téniers peint des mœurs plus vraies peut-être. Il serait plus aisé de retrouver les scènes et les personnages de ce peintre, mais il y a plus d’élégance, plus de grâce, une nature plus agréable dans Greuze. Ses paysans ne sont ni grossiers comme ceux de notre bon flamand, ni chimériques comme ceux de Boucher.”

Jean-Baptiste Greuze eut du succès sous Louis XV, dans toute l’Europe, de l’Italie à la Russie, beaucoup moins sous Louis XVI ou sa renommée s’estompa progressivement, et termina sa carrière dans l’oubli. Incontestablement le peintre a été redécouvert ces dernières décennies et le marché de l’art en témoigne. En une “L’offrande à l’amour” qui a appartenu à la comtesse du Barry, 47 x 38 cm, vendu chez Baron, Ribeyre & associés svv à Drouot, 43 535 € le 1er juillet 2011. Ci-dessous, une tête d’expression “Figure de jeune homme”, 56,5 x 46,5 cm qui réalisa le 7 avril 2014 un record français chez Rieunier & associés à 775 000 €.SAM_6281

“Les écosseuses de pois”, ci-dessous, huile sur toile 64 x 80 cm, vendue le 15 mars 2017 furent adjugées chez Fraysse & associés ovv, 151 795 €. SAM_6279

Pour finir signalons que les dessins préparatoires aux tableaux de Jean-Baptistes Greuze sont nombreux et recherchés par les amateurs. Pour exemple, ci-dessous, “Sainte Marie l’égyptienne”, sanguine, pierre noire et estompe, 43,2 x 35 cm, attendue autour de 20 000 € fut décrochée après une dure bataille d’enchères à 71 340 €.SAM_6280

Frédéric Le Quer