Jan Meyer ou Meijer (1927-1995)

Par samedi 2 avril 2022 Permalink

Si tout le monde visualise les tableaux de l’artiste Piet Mondrian avec ses rectangles aux couleurs primaires, connait un peu l’artiste Karel Appel très présent dans les musées d’art moderne, leur compatriote et contemporain, un peu plus jeune, Jan Meyer qui vécut pourtant dans l’Oise, est resté méconnu. Ses œuvres peuvent être classées dans la catégorie de l’abstraction lyrique.

Jan Meyer ou Mejeir commence sa carrière à la fin des années 40. Sa palette est alors dominée par le mauve, le noir et le bleu foncé, percé de plans jaunes. Dans les années 50, l’influence de Dubuffet se fait sentir. Amsterdam, Paris, puis l’Italie sont les lieux de ses premières expositions personnelles. Il séjournera aussi dans l’atelier de Nicolas de Staël à Antibes. Le Musée d’Art Moderne de la ville de Paris, la Tate Gallery à Londres, le Gemeentemuseum à La Haye et le Stedelijk Museum à Schiedam conservent une partie de son oeuvre. Le reste est dans des mains privées et hier, justement, cinq d’entre elles par l’intermédiaire de la maison Tessier-Sarrou à Drouot changeaient de propriétaire suite à une ordonnance du TGI concernant la tutelle de Mme D.

Les estimations étaient modestes pour cet artiste rare et pourtant très séduisant à mon goût. Elles furent largement dépassées. Le tableau en une fit le plus gros résultat à 2057 €, une huile sur toile de 70, 81,5 x 54,5 cm. Ci-dessous deux autres huiles sur toile, la première 117 x 73,5 cm qui trouva preneur autour de 1900 € et la seconde, plus petite 65 x 55 cm qui fut acquise pour environ 1800 €.

Ailleurs en d’autres temps, chez Digard à Drouot par exemple, en octobre 2018, l’huile sur toile ci-dessous 162 x 130 cm fut adjugée 3250 €.

Vous remarquerez qu’on est à peu près dans les mêmes prix, en fonction de la taille du tableau.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?