Ils ont peur de ceux qui ne sont rien

Par jeudi 13 décembre 2018 Permalink 4

On a donc appris par “Le canard enchaîné” qu’Emmanuel Macron, mort de peur samedi dernier, avait fait installer dans l’Elysée un hélicoptère prêt à tout moment à l’exfiltrer. Les médias, à part “Valeurs Actuelles”, se sont bien gardés de relayer l’information bien qu’ils devaient être tous au courant depuis le début. Mais ils sont solidaires. Ils veulent son maintien au pouvoir. Et c’est visible dès qu’un gilet jaune est interrogé. Immédiatement il est mis sur le grill, bombardé d’arguments allant à l’encontre de ses convictions pour le déstabiliser. Quand il s’en sort comme hier soir sur LCI la brillante porte parole des gilets jaunes du Val d’Oise s’en est plus que sortie, le gilet jaune montre toute l’ignominie de ses faux interviewers qui ne sont que des ennemis de classe et dont le seul mérite est d’être pistonné parce que parent de tel ou tel.

Et c’est la même chose concernant les attentats terroristes. C’est grâce à la presse allemande qu’on a pu voir la gueule du salaud de Strasbourg, qu’on a pu voir sa marque sur le front qui prouve qu’il prie en se tapant, à genou, la tête sur le sol. Nos journalistes avaient des pudeurs de vierge avant qu’un appel à témoin ne soit lancé alors que ce type ne mérite que la mort! Même les allemands sont agacés par tant de précautions ridicules. Et le type court toujours. Même blessé il échappe à nos forces de police. Si peu glorieux que la rumeur court sur Facebook qu’on l’aurait fait exprès pour empêcher l’acte V des gilets jaunes samedi prochain.

La confiance du peuple s’est complètement envolée à l’égard de ceux qui se croient tout. Il ne reste que de la haine. Ceux qui ne sont rien ont compris qu’ils pouvaient se passer des élites aux petits pieds, les accapareurs, les profiteurs, les kleptocrates. Et tout ça va voler en éclats.

Frédéric Le Quer