Il fait chaud

Par samedi 29 juin 2019 Permalink 3

S’il n’avait pas fait si chaud, de quoi auraient donc pu parler en ce moment les médias?
D’économie et des taux souverains particulièrement bas qui sont le reflet de profondes difficultés économiques? Et, mais là je rêve, de produire un discours un peu éclairant du genre : c’est parce que la croissance est faible, sans inflation, non auto-entretenue que la BCE peut pousser à la baisse les taux de manière agressive sans stimuler la hausse des prix .
D’économie et de la hausse de l’or pour admettre qu’il joue encore le rôle de valeur refuge dans la perspective d’une crise calamiteuse que presque tous les économistes s’attendent à voir venir?
Du g20 où malgré la présence de milliers de journalistes, il semble que strictement rien n’est à raconter tant que Donald Trump n’a pas tweeté.
Des agents municipaux grenoblois qui usent de leur droit de retrait en raison de la multiplication des incivilités dans les piscines.
Mais de quoi donc l’actualité eut été faite s’il n’avait pas fait si chaud?
Il y a bien le retour de Gérard, non Vincent Lambert pour une énième mise à mort. Mais ça finit par faire trop de mises à mort et on se lasse un peu comme ces bateaux de migrants qui terminent toujours leur traversée à Lampedusa avant leur ultime étape vers Paris.
Même la gay pride passe après le temps qu’il fait. Pourtant les mœurs libertaires sont un pilier, un must de nos sociétés modernes qu’on tente même d’imposer dans nos quartiers musulmans. C’est dire! C’est la seule chose qu’on a l’air de vouloir vraiment leur inculquer…
Mais non rien de tout ça. Il fait chaud. Si chaud. On ferme les volets. Et vive la météo!

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?