Honte aux policiers samedi dernier!

Par mardi 15 février 2022 Permalink

Le putatif violeur de la place Beauvau pour lequel le parquet a requis un non lieu il y a trois semaines (on ne se bouffe pas le nez entre membres du gouvernement quitte à méconnaître la justice), celui qui parle à une journaliste en lui expliquant “restez clame, ça va bien se passer” avec un air laissant sous-entendre une suite du genre ” allez, écarte bien les jambes”, l’ignoble Darmanin, vous l’avez tous reconnu, a fait changer les munitions des policiers samedi pour qu’ils puissent s’en prendre au convoi de la liberté avec des tirs de lacrymo plus toxiques que ceux utilisés dans les banlieues.

Comme les macronistes haïssent les français et aiment leurs remplaçants! Et les policiers suivent. Honte aux policiers! Honte à ces fonctionnaires bons qu’à s’en prendre à leurs frères à qui ils infligent des amendes, auxquels ils arrachent le drapeau français porté fièrement par un gilet jaune samedi dernier. On ne les a jamais vu arracher un drapeau palestinien tenu si souvent sur nos avenues par un de ces immigrés. Honte à ces hommes et ces femmes lobotomisés par le pouvoir rêvant en paraphrasant Jean Ferat au formica et au ciné, attendant sans s’en faire que l’heure de la retraite sonne. Il faut savoir ce que l’on aime policiers et policières! Si vous aimez la France et les français comme je continue à le croire car vous en êtes indubitablement, il faut le montrer et non pas prouver à chaque fois le contraire pour un peu d’heures sup en plus ou quelques primes à la fin du mois. Les enseignants l’ont joué comme vous pendant des années et maintenant ils n’en peuvent plus de leurs conditions de travail. Ce sera pareil dans la police. Aujourd’hui vous regardez ailleurs poussés par des syndicats dont les représentants n’aiment qu’à aller bâfrer au ministère en se prenant une bonne cuite. Vous regardez ailleurs mais la morale vous taraude parce que vous êtes comme ça et le soir vous avez honte de ce que vous avez fait contre des français comme vous et que vous n’avez pas fait contre ces étrangers qui vous crachent dessus soutenus par l’état Macron.

Evidemment ce matin il n’y a pratiquement plus de voitures dans le convoi de la liberté. Vous êtes fiers de vous? Il n’y a vraiment pas de quoi.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?