Hong Kong devient précurseur

Par vendredi 28 février 2020 Permalink 1

Si la mondialisation permet la diffusion rapide de l’information à travers la planète, une partie de celle-ci reste à peine dévoilée lorsqu’elle dérange trop. Les mesures économiques prises par Hong Kong suite au COVID-19 en sont un bel exemple.

Je ne vais pas vous embêter avec les décisions concernant les réductions d’impôts sur les bénéfices et les salaires ou avec les prêts à faible taux d’intérêt pour les entreprises qui peinent à payer les salaires de leur personnel. C’est de la relance budgétaire classique. En revanche, que dix mille dollars HDK, 1200 € environ, soient versés à chacun des sept millions de résidents permanents pour pousser les consommateurs à faire tourner l’économie locale devient bougrement intéressant et quasiment révolutionnaire surtout après les manifestations pro démocratie qui ont marqué ce territoire au sud-est de la Chine. Alors pour faire passer la pilule aux quelques occidentaux ayant vent de la mesure, un journal suisse qui doit trouver ça very shocking, de nous expliquer que Hong Kong dispose de réserves. Alors d’aller sur Wikipedia pour voir un peu quelles sont ces réserves. Et de constater, en fait, que Hong Kong a une dette publique correspondant à la moitié de son PIB. Voilà, voilà!

Le coronavirus devient donc un agent détonateur de l’hélicopter monney! Lorsqu’il y a 3 jours, BFM Business mentionnait un chiffre éventuel de 500 € par personne pouvant être un jour distribuer à cause de la crise économique qu’entraînerait le COVID-19 ( https://politiqart.com/les-bienfaits-du-covid-19/ ), l’extrême orient, sans attendre, fait plus que doubler la mise. Mais les réticences sont grandes de notre coté du monde. La ploutocratie préfère enrichir exponentiellement les milliardaires en parlant d’un ruissellement qui ne dégouline pas pour se justifier. Et les banquiers centraux provoquent de l’inflation monétaire par peur de l’inflation tout court. C’est un peu comme la toxicomanie: quand elle touchait une élite la drogue n’était qu’une simple excentricité et quand elle a commencé à concerner le peuple elle est devenu un fléau. Alors le fléau de l’argent qui tombe du ciel, c’est pour quand?

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?