Hippolyte Flandrin (1809-1864)

Par dimanche 19 juillet 2020 Permalink 1

Si Hippolyte Flandrin n’est pas un peintre du XVIIe siècle comme je l’entends dire à la télévision où la culture est prise par dessus la jambe, il n’en demeure pas moins que la destruction du tableau de la cathédrale de Nantes est très triste. En 1859, dans la Revue des Deux Mondes, l’artiste était salué comme « le plus grand peintre religieux que la France ait vu naître depuis Lesueur (1616-1655) »! Le peintre lyonnais a, dans la manière de Jean Auguste Dominique Ingres, réveillé en son temps l’art religieux catholique avec notamment cette oeuvre en une de 1836 visible dans la cathédrale Saint Pierre et Saint Paul dorénavant détruite, intitulée “Saint Clair guérissant les aveugles”. D’autres églises à Paris et en province ont des décorations murales de Flandrin mais au train où vont les choses, au rythme où les “accidents” concernant le patrimoine français se multiplient, on peut se demander ce qu’il en restera dans quelques années.

Si l’on veut se rappeler d’Hippolyte Flandrin, il sera donc peut-être plus sûr de se tourner vers le marché de l’art et les collectionneurs privés. Le beau portrait, ci-dessus, par exemple, 117 x 90 cm, fut vendu chez Thierry de Maigret à Drouot pour environ 25 000 €. Le tableau religieux, ci-dessous, intitulé “Baalam prophétise qu’un astre s’élèvera du milieu d’Israel”, 46 x 55,2 cm, présenté en 2015 chez Sotheby’s avait fait près de 20 000 €.

Laisser un commentaire ?