Henri Rapin (1873-1939)

Par dimanche 5 décembre 2021 Permalink 2

Peintre, illustrateur et designer français, Henri Rapin a tous les talents même si certains sont aujourd’hui plus prisés que d’autres.

Né d’un père artiste peintre, le jeune homme se forme à l’école néoclassique chez Jean Léon Gérôme et Eugène Grasset. Le mouvement art nouveau l’aspire dans sa jeunesse et l’art déco va confirmer ses talents de décorateurs. Ses productions notamment dans la porcelaine, la maroquinerie, l’éclairage et l’ameublement d’intérieur font qu’il reste toujours très convoité par les collectionneurs. Il est nommé de 1920 à 1934 directeur artistique de l’école du Comité des dames de l’union centrale des arts décoratifs et conseiller artistique à la Manufacture de Sèvres.

Lors de la vente chez Ader svv du 4 décembre dernier, le fauteuil sculptural en chêne nervuré, mouluré et sculpté, en une, d’époque art nouveau était proposé sur la base d’une estimation entre 3 et 5 mille euros. Légère variante du modèle présenté au Salon des Artistes Français, en 1904, conservé au musée des Arts Décoratifs à Paris, sa hauteur est de 134 cm, sa longueur de 63 cm et sa profondeur de 79 cm. Les tapisseries façon cuir sont anciennes mais non d’origine. Et bien avec ce pedigree, deux personnes en salle, une femme contre un homme, se battirent jusqu’à 18 000 € pour se l’offrir!

Chez Ader aussi, mais il y a quelques années, la tulipe de la manufacture de Sèvres conçue en 1925 par Henri Rapin et Jean Baptiste Gauvenet, ci-dessous, cache-ampoule de forme obus à gradins, épreuve en porcelaine (pâte dure translucide), haute de 11 cm (!), avait trouvé preneur à 896 €.

Enfin un exemple du travail d’Henri Rapin en tant qu’artiste peintre avec un joli paysage méditerranéen, un peu trop sage surement, 73,5 x 60 cm, qui trouva preneur autour de 500 € chez L’Huillier svv à Drouot.

Frédéric Le Quer

 

Laisser un commentaire ?