Henri-Joseph Harpignies (1819-1916)

Par dimanche 14 juin 2020 Permalink 1

Dans les paysagistes français du XIXe, je demande Henri Harpignies! Né dans le milieu du négoce et de l’industrie du nord, le jeune homme est très vite happé par l’art. Si ses premières amours l’entraînent, peut-être à cause de son admiration pour son contemporain Beethoven, vers la musique et spécialement le violoncelle, le dessin remplira sa vie.

Elève du peintre Jean Achard, paysagiste du Dauphinée, naturellement, après avoir croqué et caricaturé à l’envi les personnages de sa ville natale Valenciennes, il s’engage sur la même voie. En 1851, il part à Rome et écrira dans ses mémoires “C’est dans cette année que j’ai commencé à faire sérieusement de l’aquarelle”. Puis de Paris où il s’installe, il vadrouille pour faire moisson de son sujet favori: la nature. Toujours avec son medium de prédilection, Harpignies attrape avec légèreté les vibrations de la lumière ou le scintillement de l’eau des bords de Loire à l’Allier, de la Méditerranée au golfe de Gascogne, ou simplement à Paris, dans le square du Vert Galant, au bout de l’île de la Cité, comme avec l’aquarelle sur trait de plume en une, 14 x 20 cm, qui, à Saint Etienne le 19 mars 2011 chez Hôtel des ventes du Marais svv fit plus de 14 000 €. Il est dorénavant possible d’admirer ce tableau au musée des Beaux Arts de Budapest.

Si Harpignies figure dans de nombreux musées, son travail acharné lui permit sa vie durant d’obtenir de nombreuses récompenses comme la Grande Médaille d’Honneur du Salon en 1897 ou d’atteindre le grade de grand officier dans l’ordre de la légion d’honneur. Aujourd’hui Harpignies trouve toujours ses amateurs dans les salles de vente aux enchères. Les petits crobards très nombreux font quelques centaines d’euros comme l’aquarelle ci-dessous estimée 300-400 € chez Aguttes à Neuilly (vente de cette année), Paysage, 1894, signée, datée et située en bas à gauche, 11.5 x 17.5 cm.

Les œuvres plus abouties se vendent mieux. Ci-dessous, par exemple, chez Osenat à Fontainebleau, “Pêcheur à la mare”, une huile sur toile signée et datée 83 en bas à gauche, 31 X 46 cm, fit environ 13 500 €.
Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?