Henri Hayden (1883-1970)

Par samedi 20 novembre 2021 Permalink 1

Il a cette semaine plusieurs fois été question du peintre Henri Hayden à l’Hôtel Drouot à l’occasion des belles ventes de fins d’année organisées. S’il n’est pas le plus connu des éminents peintres juifs ashkénazes de l’école de Paris, un puits sans fond d’artistes incroyablement brillants, ce polonais naturalisé français, arrivé dans l’effervescente capitale en 1907, n’en est pas moins prisé des collectionneurs.

Happé d’abord par le synthétisme de Gauguin, Henri Hayden s’oriente ensuite vers le cubisme après avoir digéré l’oeuvre de Cézanne. Son ami, Juan Gris, le met en 1915 en relation avec le marchand d’art Léonce Rosenberg. Il est lancé. La période de l’entre deux guerres sera la plus fructueuse. En 1922, il revient vers une peinture plus figurative comme une évolution “conservatrice” de son style composé surtout de paysages. En 1940 il s’installe d’abord en Auvergne puis il se réfugie sur la cote méditerranéenne avec Robert Delaunay d’abord, puis Samuel Beckett ensuite, excusez du peu! En 1944, il rentre à Paris où il s’aperçoit que son atelier a été pillé. Il s’installe rue Montparnasse jusqu’à sa mort.

En une, chez Millon qui organisait une vacation vouée à l’école de Paris le 16 novembre dernier, l’huile sur toile de 1908 aux accents synthétistes, 46 x 65 cm, représentant l’anse de Doëlan à Clohars-Carnoët fit 91 000 €. Dans la même vente retenons aussi ce portrait de femme nue ci-dessous, huile sur toile, 46 x 33 cm qui fit 5200 €. On comprend bien la grande différence de prix entre une oeuvre assez banale des années 20 ou 30 probablement et le paysage breton qui s’inscrit directement dans l’histoire de l’art.

Chez Ader, hier 19 novembre, une autre oeuvre de la période marquée par Gauguin de Henri Hayden était présentée. Datée 1910 l’embouchure du Trieux (Côtes d’Armor), 57 x 72 cm, fut adjugée environ 35 700 €.

J’ai retrouvé un exemple du travail cubiste proposé par Henri Hayden avec cette bretonne ci-dessous datée de 1920. Cette huile sur toile 109 x 49,5 cm était mise en vente à Copenhague chez Bruun Rasmussen Auctionneers le 3 juin 2019 dans une fourchette de prix allant entre 185 000 et 278 000 €.

Frédéric Le Quer

 

Laisser un commentaire ?