Haine ordinaire contre une juive en France

Par mardi 14 mai 2019 Permalink 1

C’était en fin de semaine dernière. Judith rentrait du travail en métro à Paris. Judith est vendeuse dans le prêt à porter. Elle téléphonait à son frère pour lui parler de Rebecca, sa fille, qui veut se marier l’année prochaine en Israël. En Israël… Judith n’y était pas allée depuis des années et des années… Elle a peur de l’avion. A son frère, elle s’inquiétait du coût qu’allait engendrer ce mariage lointain, mais en même temps, elle était fière de dire que sa fille se marierait là-bas. Peut-être à cause de son enthousiasme, à cause aussi qu’on n’est pas toujours sur ses gardes quand on est chez soi, elle mentionna à haute voix le nom d’Israël. A haute voix et son voisin l’entendit. Un arabe. Un musulman. Israël. Et ce fut une scène de haine ordinaire pour une juive en France. Un torrent d’insultes se déferla sur Judith. Le type ne savait pas s’arrêter. Son antisionisme ne suffisait pas à exprimer son antisémitisme atavique. Il fallait qu’il soit grossier, ordurier. Judith ne répondait pas. Tétanisée. Apeurée. “Rentre dans ton pays, sale juive!” entendait-elle entre deux insultes. “Rentre dans ton pays!” Et personne pour dire à l’homme de s’arrêter. Personne. La rame était muette. Séquence de lâcheté ordinaire aussi.

Je voudrais ici reprendre quelques termes utilisés par nos médias incriminant toujours Israël de manière plus ou moins sentencieuse pour mieux dédouaner les palestiniens. Cette terminologie qui finit par inciter à la haine avec le manichéisme bon méchant qu’elle induit, a été relevée par Guy Millière sur dreuz.info :
-Cisjordanie, Cisjordanie occupée ou territoires palestiniens occupés à la place de Judée-Samarie
-Jérusalem est occupé à la place de Jérusalem tout court
-L’esplanade des mosquées à la place du mont du Temple
-Les villes et villages juifs en Judée-Samarie sont systématiquement décrits comme des “colonies en territoire palestinien occupé” et leurs habitants comme des “colons”.

Un effort d’objectivité chez des gens qui se targuent tant de lutter contre les fake news serait à n’en pas douter salutaire…

La notion de tolérance a été développée en occident au moment des guerres de religion entre catholiques et protestants pour mettre fin à leur conflit. L’archaïsme de l’islam nous ramène encore une fois cinq siècles en arrière.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?