Grève des enseignants

Par jeudi 13 janvier 2022 Permalink 1

 

Quelques statistiques au sujet du niveau scolaire avant de s’intéresser à la grève des enseignants d’aujourd’hui:

  • 10,6 fautes pour une dictée en 1987 mais 17, 9 fautes en 2015 à la même dictée (EN).
  • Selon le classement Timss de 2019, les élèves Français se classent derniers de l’Union européenne en mathématique et avant derniers dans l’OCDE (devant le Chili).
  • Les Français ne sont que 23ème en lecture et compréhension de texte (PISA).
  • Le pourcentage des élèves de faible niveau en histoire géographie est passé de 15 à 21% entre 2006 et 2012, et celui des élèves de niveau élevé de 10 à 6% (EN).

Vertigineux effondrement! Et malgré ça, le gouvernement se glorifie de n’avoir que peu fermé les classes durant l’épidémie de covid-19 nous faisant accroire qu’il en allait de l’éducation des enfants! On est déjà dernier sur toutes les matières, que ce serait-il passé si l’école, le collège, le lycée avaient fermé comme ailleurs en Europe. La même chose!

Blanquer se félicite en fait d’avoir mis au point des heures de garderie! Cette garderie épuise, d’après leurs dires, les enseignants à cause de la “pagaille indescriptible” qui y est liée. Et j’ai la faiblesse de les croire. J’ai l’intime conviction qu’ils pourraient faire beaucoup mieux avec leurs élèves pour la simple raison que leurs enfants, à eux, sont capables de prendre l’ascenseur social. Pourquoi donc ce qu’ils réussissent souvent avec leur progéniture, ils le ratent dorénavant avec leurs élèves bien qu’ils savent apparemment pourtant ce qu’il faut apprendre pour réussir? Faut-il en conclure que le nouveau peuple “français” est un peuple destiné à devenir crétin?

En tout cas le règlement de compte qui a lieu entre les profs et leur ministre, témoigne plus largement de l’acrimonie qui règne à travers toute la France, dans tous les milieux sociaux. Marre du pouvoir macroniste. Marre des restrictions de liberté. Marre du régime. Marre de la vie en France. Marre d’être étranger dans son pays. Honte du déclassement économique lié à l’explosion de la dette. Et honte aussi, c’est le sujet direct, honte du déclassement intellectuel.

Evidemment, la gratification morale du travail bien fait des enseignants, n’existe plus. Les élèves ne savent rien et, à la fin de l’année scolaire, ils n’en savent guère plus. Les nouvelles familles “françaises” se moquent de l’instruction de leurs enfants et tirent toute la génération vers le bas tant elles procréent et tant les français de souche ne procréent plus. Quand l’instruction n’est pas une priorité une nation ne peut être grande. La France se rabougrit. Cette grève n’apportera rien de tangible. C’est au niveau de l’assimilation des étrangers qu’est le problème. En n’en faisant pas des français, c’est la France qu’on assassine.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?