Gouvernement d’union nationale

Par lundi 27 avril 2020 Permalink 1

Quand il s’agit de sauver les meubles, la scie du gouvernement d’union nationale revient inéluctablement. Toujours, le même genre de politicien est prêt “à rendre service”. Ce sont ceux qu’on chasse par la porte à un moment donné et qui escaladent la façade pour rentrer par la fenêtre.

Cette faribole se fait en trois temps. D’abord l’idée venue d’un cerveau torturé et cocaïné d’un éminent conseiller de l’Elysée. Ensuite le sondage fabriqué, pléonasme, qui va bien, mettant en exergue la farouche volonté des citoyens d’un gouvernement de concorde dépassant les clivages, bon on ne sait pas bien quels clivages, mais ce n’est pas grave, c’est juste le concept qui compte. Enfin les noms sont distillés à la foule impatiente de connaitre tous ces altruistes prêts à l’immuniser contre l’adversité d’un avenir impossible!

En ces temps redoutables, quelques uns de ceux qui n’ont toujours rien compris, s’attendent peut-être à voir De Gaulle s’alliant avec les cocos. Evidemment Marine Le Pen, Mélenchon et Macron réunis feraient sauter toutes les digues de l’imaginaire institutionnel français. On pourrait même garder Sibeth N’Diaye comme porte-parole pour sa mauvaise foi assumée.

Mais la presse tente plutôt de nous faire rêver avec l’espoir d’une formidable, comme dirait Trump, collaboration entre Nathalie Kosciusko-Morizet, Manuel Valls, mais aussi le négociateur du Brexit, Michel Barnier, ou l’ancien ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll! Oui, ça, ça doit nous faire rêver!!! “Les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît” comme disait Audiard et là il y a du lourd, ils osent tout avec cette brochette qui dénote bien dans quelle considération notre oligarchie place le peuple.

Kosciusko-Morizet, la bobo même pas capable de se faire élire à Paris chez les bobos, Valls, jeté comme un malpropre de Catalogne, Barnier, idéologue européo-mondialiste incapable à aucun moment de se faire entendre des britanniques, Le Foll, Le Foll le bien nommé, les paysans n’en pouvaient tellement plus de lui qu’ils avaient fini par attaquer sa propriété dans le Perche!!! Bref, jolie bande de pieds nickelés!!! Et nos “élites” n’ont rien trouvé de mieux.

Est-ce une manière de nous expliquer qu’il n’y a pas d’autre alternative à la macronie en présentant un si lamentable casting? Peut-être, ils sont vicieux, ces cochons! Mais qu’ils fassent attention à jouer aux plus fins! Les banderolles “Macronavirus, à quand la fin” finiront par se transformer en TNT.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?