Giscard est mort. Remember!

Par jeudi 3 décembre 2020 Permalink 1

Dans le temps, tout le monde disait Giscard, d’ailleurs on aurait eu du mal à écrire son nom en entier sans faute; maintenant on ne sait pas plus, mais on dit VGE. ça lui va mieux, c’est plus chic.

Je me rappelle de la loi Haby du nom de son ministre de l’éducation nationale. Et de crier, “Nous viendrons à bout d’Haby ( Abou Dabi )!” sans vraiment savoir ce qu’était la énième loi sur l’éducation nationale, juste bien manipulés par les jeunesses communistes très actives. Maintenant, on appellerait ce slogan de l’appropriation culturelle et aucun syndicat bien pensant ne s’oserait à ce jeu de mot. Mais à l’époque les lycées de la banlieue rouge valaient encore pour quelques temps ceux de Paris.

Dans le temps, Giscard montrait au peuple éberlué qu’il savait jouer de l’accordéon.  Le jeune président avait déjà 20 ans de retard, Pink Floyd en était au synthétiseur.

En ce temps là il y avait des français de gauche et des français de droite, de manière complètement bornée. Giscard voulait “décrisper” la vie politique. Ce clivage n’a plus de sens dorénavant, depuis que la loi du marché a tout emporté.

Giscard décida d’aller dîner chez les français. cette com lourdingue a fait rire tout le monde.

Il faut dire qu’il voulait rassembler les deux tiers de ses compatriotes en faveur de ses réformes. Aujourd’hui les deux tiers des français sont contre tous les présidents qui se succèdent.

A l’époque mon père aimait Giscard et les éditoriaux de Louis Pauwels dans le Figaro. Il n’aimait pas De Gaulle et encore moins Mitterrand. Il avait fait la guerre d’Algérie. Ses parents étaient gaullistes…

En ce temps là, toutes les filles étaient libérées et Giscard les a libérées un peu plus encore avec le droit à l’avortement voulu par lui et porté par Simone Veil. Pour son malheur il a même donné le droit de vote aux jeunes à partir de 18 ans. ça l’a tué.

C’est aussi à son époque que l’immigration invasive avec le regroupement familial a débuté. 25 ans plus tard, elle avait complètement changé la France.

Giscard a dû affronter deux chocs pétroliers. Tous ceux qui sont nés depuis les années soixante, soixante-dix n’ont connu dans leur vie que des crises économiques et le chômage de masse.

L’ancêtre de l’euro s’appelait l’écu.

Giscard était un européen convaincu et tous les gens sensés à l’époque aimaient ses liens amicaux avec Helmut Schmidt. Tout était possible avec juste l’Allemagne de l’ouest et une Europe resserrée à quelques pays. Tout a dérapé. Tout est fini maintenant. Les européistes sont devenus des passéistes dangereux.

En compagnie d’Anne-Aymone Giscard d’Estaing, sa femme, Giscard avait adressé en 1975 ses vœux aux français qui ont été choqués par cette intrusion d’une première dame à l’américaine dans la Ve république française. Il n’a pas recommencé.

Il parait qu’il était très intelligent. peut-être, en tout cas c’était difficile de lui trouver la moindre empathie.

Giscard est mort du covid-19 disent les médias. Il a bon dos le covid-19. Le vieillard devait de toute manière être déjà bien sénile au point d’aller peloter les fesses d’une journaliste allemande venue l’interviewer, il y a quelques mois.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?