Gérard Collomb crée un séisme politique

Par mardi 2 octobre 2018 Permalink 4

Gérard Collomb veut quitter le gouvernement, persiste et signe. A-t-on déjà vu, sous la Ve république, un président refuser publiquement la démission d’un ministre d’état et s’entendre répondre en substance par voie de presse, “que tu veuilles ou pas, c’est pareil!”? Non, c’est du jamais vu. Gérard Collomb qui a largement l’âge d’être le père du président, ne le respecte visiblement plus. Le chef d’état lui fait honte maintenant probablement. Chacune des sorties d’Emmanuel Macron sont consternantes, lamentables, avilissantes même. La France est traînée dans la boue par son dirigeant et Collomb s’en offusque. C’est le sentiment qu’il donne. Pourtant les lyonnais ( eux seuls le connaissaient vraiment jusque là) avaient l’impression qu’il s’était trouvé une espèce de fils spirituel. Et surement que ce fut le cas jusqu’à ce que l’autre le déçoive. Et il est alors sans pitié, Collomb, ce politicien qui a su résister à tous les courants du PS. Il claque la porte.

La France vit donc un séisme politique. Les députés godillots de LAREM vont institutionnellement dissimuler l’onde de choc mais les réformes à venir ont du plomb dans l’aile. L’outrecuidance présidentielle que les citoyens subissent depuis l’élection, ne peut plus passer. Emmanuel Macron se croit toujours la science infuse et continue de justifier ses fautes comme il l’a fait avec les deux voyous ridiculisant son image et celle des Antilles. Mais il est maintenant la risée du peuple.

Toute l’audiovisuelle publique et privée ne suffira pas pour étouffer une telle affaire. Le maître des horloges (quelle prétention dans cette expression!) n’est plus maître de quoique ce soit et sa mandature part à la dérive. Le départ tonitruant de Gérard Collomb, son tout premier soutien important médiatiquement, est le symbole d’une présidence que l’on souhaite voir finir au plus vite. Et on a l’impression que tout peut arriver. Les réactions d’Emmanuel Macron, d’un caractère ni fiable ni serein, peuvent aboutir à n’importe quoi. La France est dans la tourmente.

Frédéric Le Quer