Georges Braque (1982-1963)

Par samedi 5 janvier 2019 Permalink 1

Tout a été dit sur Georges Braque et je ne saurai ici qu’ânonner laborieusement ce que chacun peut apprendre grâce aux nombreux ouvrages érudits édités sur l’artiste. En revanche, il est intéressant de voir la manière dont il est reçu par le marché de l’art français lors de ses rares apparitions puisque, en vente publique, compte tenu du prix de ses œuvres, les grandes maisons américaines sont presque les seules à l’avoir. Il coûte des millions de $! Donc en général le marché parisien se contente de multiples ou d’œuvres moins emblématiques que ses oiseaux ou ses natures mortes cubistes avec des instruments de musique.

C’était le cas en décembre dernier chez Auction Art Rémy Le Fur. La corbeille d’anémones, en une, avec la tasse et le pichet qui transforment à mon avis un tableau qui eut pu être banal en une oeuvre de Braque, 37 x 73 cm, fit 260 992 €. L’huile sur toile est datée de 1925, période pendant laquelle le peintre digère les horreurs de la première guerre mondiale et s’éloigne du cubisme.

Coté multiple, citons par exemple un bureau numéroté 6/75 exemplaires dont le plateau, ci-dessous, 170 x 90 cm, reproduit une gouache de Georges Braques très caractéristique de son travail des années 50, à la patine d’or et d’argent, qui a été vendu en province par 4-Auction ovv le 18 décembre 2017, 15 000 €.

Enfin arrêtons nous sur une sculpture en céramique émaillée d’or à 12% signée et numérotée 3/8 inspirée de la série de 110 gouaches peintes en 1961 renvoyant à la mythologie hellénique! Elle était estimée en avril 2013 chez Chaville enchères svv entre 20 000 et 25 000 €.

La valeur marchande de Georges Braque est telle que son oeuvre est devenue une affaire de gros sous. Il est amusant de noter concernant son travail de sculpteur que la cour d’appel de Paris a jugé en février 2018 que les fontes en bronze posthumes tirées avant 2006 (il était mort depuis 43 ans en 2006) peuvent être considérées comme des exemplaires originaux. Un rien curieux mais ça doit arranger tout le monde…

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?