François Décorchemont (1880-1970)

Par dimanche 15 juillet 2018 Permalink 1

François Décorchemont est une figure majeure des arts du feu de la première moitié du XXe siècle. Dans sa famille quatre générations d’artistes artisans sculpteurs l’avait précédé. Naturellement il intègre l’école des arts décoratifs où son père enseigne la sculpture. “Par nature et par gout, il se destinait à la peinture qu’il n’a jamais abandonné et en laquelle il avait foi. Toutefois sous l’impulsion de son père qui pensait obtenir des résultats pratiques et rémunérateurs, il suivit la voie où il s’est fait connaître” écrivait son épouse. Alors le verrier devint un véritable alchimiste de la couleur et traduit ses dons d’abord avec la grammaire naturaliste de l’art nouveau puis avec celle des lignes épurées de l’art déco.

Si ses premières créations sont des grès, très vite François Décorchemont s’épanouit avec les pâtes de verre. Les ornements décoratifs sont originaux mais surtout l’artiste transformé en chimiste les décline plus ou moins épaisses, plus ou moins opaques et produit ainsi des pièces jouant merveilleusement avec la lumière.

Avec un  tel pedigree, les petits objets de vitrine, signés Décorchemont, fabriqués en toutes petites séries, valent très chers. Le vase calice aux papillons, en une, de seulement 12,8 cm de hauteur, vendu chez Millon le 26 juin 2015, fit autour de 25 000 €. Ci-dessous la grande coupe à 8 pans de couleur orange jaspée de 12 cm de hauteur et réalisée en seulement 12 exemplaires vendue par Bernard d’Anjou svv à Rouen fut adjugée environ 14 000 €.SAM_7399

Mais montrons aussi une réalisation picturale de l’artiste avec ce “Pont sur la Nièvre” présenté lors d’une exposition qui lui fut consacré à Conches durant l’été 2013!SAM_7400

Frédéric Le Quer