Français, lève-toi!

Par Lundi 26 mars 2018 Permalink 12

La réalité politique de l’immigration vient encore de démontrer que l’invasion de La France se faisait au détriment des français. Ils meurent pendant que d’autres s’installent en tendant à imposer leurs us et coutumes. Quand “Le manifeste communiste” assène que “les prolétaires n’ont pas de patrie”, il se trompe dans les grandes largeurs. Ils n’ont qu’elle et les mondialistes la leur vole.

Macron et ses prédécesseurs dénient aux français le droit d’avoir un territoire circonscrit dans lequel ils sont chez eux. Cette infamie des élites ploutocratiques relayée par les médias jette les français dans l’insécurité. Insécurité physique. Insécurité financière. Insécurité identitaire. Des musulmans les tuent sans qu’ils ne puissent vraiment se formaliser! Leur argent est partagé avec une partie du tiers monde qui vient le récupérer trop heureux de l’aubaine. L’histoire de France n’est plus qu’un récit au service des théories immigrationnistes. Macron conte une politique de l’immigration aux français qui simule une responsabilité vis à vis des citoyens alors que ses seuls comptes à rendre sont vis à vis des ultralibéraux et des banquiers. Ses discours sur une immigration contrôlée sont balayés par la réalité. A ce niveau Macron et ses acolytes ne contrôlent rien. Pire, ils ne cherchent pas à contrôler quoique ce soit. Ils font semblant pour donner le change, pour pouvoir, soutenus par la propagande mondialiste, réclamer les voix des citoyens au moment des élections. Et cela marche. Les français croient encore au violon qu’on leur joue. De moins en moins cependant.

C’est dans l’inconséquence de nos chefs qu’il faut voir les premiers coupables du terrorisme. Ils vont avoir bonne mine à pleurnicher pendant les commémorations de plus en plus grotesques qui scandent chaque attentat meurtrier. La mort des français n’est rien au regard des intérêts financiers pour lesquels ils travaillent. Et ces dirigeants sont avant tout des comédiens.

Frédéric Le Quer