FNSEA et JA contre l’agribashing

Par mardi 22 octobre 2019 Permalink 1

Des agriculteurs sont à nouveau mobilisés depuis hier soir pour clamer leur malaise à l’appel de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs (Jusqu’à 35 ans on est aux JA, après on passe à la FNSEA!). C’est l’agribashing, la déconsidération du métier, qui est mis en cause. Ces syndicats veulent voir leur blason redorer. Ils ont pourtant incontestablement une grande responsabilité dans la situation actuelle continuant à prôner plus de compétitivité, plus d’exportation, “plus d’investissements insupportables, plus d’industrialisation et d’artificialisation de l’agriculture, plus de déshumanisation et de perte d’emplois, plus d’élimination des petites fermes qui pourtant, de nombreuses études le démontrent, sont les plus efficaces en emplois, en biodiversité, en paysage, en valeur ajoutée”, dixit Michel Berhocoirigoin, ancien Président de la chambre d’agriculture alternative du Pays Basque.

Et ces centrales syndicales qui ont pris le pouvoir dans les régions depuis 2016 en trustant les postes clés ne sont plus guère représentatives de la population de nos campagnes. Si elles accaparent les fonds européens au mépris de celles représentant un autre monde paysan, un monde respectant le sol, les gens, les paysages et favorisant les circuits courts, elles sont méprisées des voisins vivant à coté, à 5 mètres (!) de ces champs arrosés abondamment de pesticides, de ces élevages où le bien être animal passe loin derrière le profit économique. La sociologie des espaces ruraux a changé complètement. Le monde agricole de la FNSEA et ses satellites est pourfendu par des habitants tout à fait légitimes à revendiquer un environnement agréable. C’est pour lui qu’ils ont souvent quitté leur ville. Ils se battent tous les jours et certains maires n’hésitent plus à les accompagner dans leur démarche écologique, voir l’affaire des 150 m.

Encore une fois, il nous sera expliqué que le sujet est éminemment compliqué, trop complexe pour être laissé aux citoyens. Dès qu’une question dérange l’oligarchie en place, c’est la nouvelle mode, elle est trop compliquée à comprendre et n’est plus qu’une affaire de spécialistes. C’est ainsi que la démocratie est confisquée. Dans le cas agricole il s’agit de justifier le productivisme de la FNSEA et de la gêner le moins possible dans sa course au pognon. Et tant pis pour le voisinage!

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?