FIFA Arab Cup: la France a perdu

Par lundi 20 décembre 2021 Permalink 2

Des dizaines de milliers d’algériens sont sorties dans les rues de France pour célébrer la victoire de leur équipe nationale de football samedi soir à la FIFA Arab Cup. Mais cela a-t-il vraiment existé? Les médias n’en ont pratiquement pas parlé. Une population pleine de ses origines jusqu’à ignorer son émigration, jusqu’à y voir un assaut héroïque contre l’ex colonisateur et non pas la fuite hors de son pays, jusqu’à considérer même sa revanche prise puisqu’en passe d’annexer des pans entiers du territoire français, cette population s’est tellement comportée comme si elle était à Alger ou Oran qu’elle a fini par mettre mal à l’aise ses alliés objectifs, les journalistes et les dirigeants français qui font maintenant comme si rien n’était et panse à toute vitesse les dégâts laissés par cette foule redoutables d’hommes survoltés.

Une chape de plomb règne depuis trois jours sur les émeutes de Paris (Champ Elysées et Barbès), de Marseille en feu devenu la capitale de l’Algérie, de Lyon, de Bordeaux, de Toulouse, de Saint Nazaire, de Laval, Grenoble, Vénissieux, Lille, Roubaix, Douai, Strasbourg, Mulhouse, Le Havre, Nancy, Nantes… La liste est fastidieuse et j’en oublie certainement. A part ça, Emmanuel Macron ne voit pas de grand remplacement! Mais c’est une submersion migratoire qui, à l’occasion d’une compétition sportive organisée entre pays arabes, s’exprime sous les yeux  des français qui restent encore. Elle a raison la petite racaille de Nanterre quand elle éructe “Ici c’est la terre d’Allah! Vous n’êtes pas chez vous”. Elle a raison parce que le pouvoir n’a aucune réaction, reste hébété, cache comme d’habitude le dramatique état des lieux n’osant s’affronter à l’envahisseur et continuant même à favoriser son envahissement.

Pendant que les interdictions gouvernementales se multiplient pour les fêtes de Noel à cause du covid, des gens qui ne célèbrent pas ce moment crucial pour l’occident, s’amusent sauvagement dans les rues de France sans retenue telles des hordes barbares, sans souci des contaminations, dans un esprit nationaliste algérien exacerbé, cassant et brûlant en prime ce qui est français autour d’eux. Cette population arabe en a le droit visiblement puisque seulement quelques centaines de contraventions ont été mises par une police dépassée par les événements. Et encore! Combien seront payées? Aucune bien sûr. Je défie l’huissier qui les réclamera d’aller dans leurs enclaves les encaisser!

Tout ça n’est qu’un avant goût de ce qui va se passer le week-end prochain et celui d’après. Combien de vitrines de magasins brisées? Combien de voitures brûlées? Combien d’autochtones attaqués? Bah! Pas grave! Nous, les bons petits français, au mois de janvier, nous nous soumettrons au couvre-feu comme un seul homme pendant que les autres feront ce qu’ils veulent!

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?