Famille Traoré, je demande Bagui!

Par vendredi 25 juin 2021 Permalink 1

Le procès aux assises de Bagui Traoré, frère de la star Assa Traoré, se déroule à Pontoise en ce moment, sous la houlette du juge Marc Trévidic, sans que la presse très concerné actuellement par des faits divers glauques et judiciarisés, ne s’intéresse à un fait de société judiciarisé, sulfureux et révélateur de la France d’aujourd’hui. Si les intemporelles histoires d’inceste attisent toujours la curiosité malsaine, les trop actuelles aventures de nos chances pour la France sont abordées avec des pincettes bien qu’elles en disent long sur le monde dans lequel l’oligarchie a décidé de faire vivre les français.

C’est à l’époque, en 2016 où l’excellent Bagui Traoré avec son frère Youssouf certainement tout aussi excellent puisque l’excellence est de famille, rackettait deux vieilles dames sous curatelle victimes de son emprise criminelle, qu’eurent lieu pendant 3 nuits les émeutes de Beaumont. La police en cherchant à mettre en fin en l’arrêtant à cette scandaleuse extorsion de fonds se retrouva face à toute la famille et leurs amis de la cité. Adama Traoré, le frère de Bagui, d’après les autopsies déjà malade du cœur, décéda à cette occasion d’un arrêt cardiaque sous l’emprise du cannabis.  Tout le quartier se déchaîna alors contre les forces de l’ordre en tirant à balles réelles sur la gendarmerie. L’un des hommes armés cherchant manifestement à tuer du flic était Bagui Traoré. Les assises jugent de son cas.

La centaine de coups de feu entraîna 13 blessés chez les gendarmes qui eurent l’ordre de ne jamais riposter. 80 d’entre eux portent plainte contre le meneur Bagui ce que sa sœur Assa Traoré, la fameuse égérie romantique des élites mondialisées, considère être un acharnement contre sa famille. L’important dans notre monde sans qualité est d’oser. Assa Traoré ose tout. C’est même à ça qu’on la reconnait!

Pour revenir à son frère contre qui les policiers s’acharnent tant, il a été arrêté après les émeutes, puis relâché, puis arrêté en 2017 pour un trafic de stupéfiant à l’échelle régionale. Une broutille pour ce héros moderne de 25 ans représentant l’avenir de la France et de la Californie, qui n’a pas moins de 19 mentions à son casier judiciaire. Violences, vols, stupéfiants, extorsion, depuis l’adolescence, il alterne entre incarcérations et périodes de liberté. Cette fois il n’est probablement pas près de sortir de prison puisqu’il risque la perpétuité.

Frédéric le Quer
.

 

Laisser un commentaire ?