Faits de société vs l’Ukraine

Par jeudi 7 avril 2022 Permalink

Quelques faits de société advenus en France en moins de 7 jours, probablement le dixième de l’iceberg :

  • Un migrant camerounais « connu de l’institution judiciaire » a violé une jeune femme en pleine rue, le 26 mars, à Cesson-Sévigné.
  • Un homme est roué de coups, piétiné à coups de talon et laissé pour mort au milieu de la chaussée, le 26 mars, à Nancy.
  • Un quadragénaire est frappé à coups de marteau à la tête et poignardé par quatre individus, le 28 mars, à Haillicourt.
  • Un homme est lynché dans la rue à coups de battes de baseball dans la tête, le 28 mars, à Mulhouse.
  • Un jeune est battu à terre avec acharnement et dépouillé, le 28 mars, dans le Vieux Nice.
  • Un clandestin algérien qui avait une Obligation de quitter le territoire français, poignarde au visage une femme de 64 ans et sa fille de 28 ans, car celle-ci refusait de se marier avec lui, le 1er avril, à Bayonne.
  • Un homme est retrouvé dans la rue, baignant dans son sang, lardé de coups de couteau, le 2 avril, à Rouen.
  • Une meute de racailles caillassent un bus, tabassent violemment le chauffeur au visage et menacent de le tuer, le 2 avril, à Oullins.
  • Un habitant reçoit un coup de machette à la tête en voulant faire fuir des voleurs, le 2 avril, à Lewarde.

Pendant ce temps, à Sevran et Aulnay-sous-Bois, des nuits durant, les voitures brûlent. Sur 29 arrestations, 60 % des interpellés avaient moins de 20 ans…

Bien sûr, il est bien triste d’entendre ce qui se passe en Ukraine même si les moins naïfs savent que la vérité est ailleurs et que la propagande joue à plein comme par exemple en disant aux habitants du Donbass de partir avant l’arrivée des russes alors qu’ils les attendent depuis des années!!!

Mais en France? Pourquoi ne rien vouloir voir? Sommes nous devenus un peuple si insignifiant ? l’insécurité dans laquelle nous vivons avec cet etat inefficient n’est elle pas la faute du gouvernement? Ne devrions nous pas avoir pitié de nous-même avant de pleurer sur d’autres comme les médias voudraient bien que l’on fasse pour s’oublier? Et après avoir eu pitié, ne devrions nous pas nous lever et réagir contre notre extinction programmée?

Ce sera dimanche à chacun de décider.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?