Eugène Delacroix (1798-1863)

Par samedi 3 octobre 2020 Permalink 1

L’histoire de l’art est caractérisée par une mise en rivalité de 3 siècles entre Titien et Raphael, Rubens et Poussin, Delacroix et Ingres soit les tenants de la couleur contre ceux du dessin. Au XIXe siècle, il sera plutôt question de l’opposition entre la tendance romantique et la tendance néoclassique. C’est la même chose, en tout cas en France. Delacroix est dans le camp du coloris. Avec “La mort de Sardanapale” il réussit le tour de force de complètement noyer le dessin dans une débauche de couleurs.

Eugène Delacroix traite tous les sujets tout en bousculant leur représentation académique. Si Charles Baudelaire décèle la preuve d’un génie artistique, ses contemporains sont d’abord déstabilisés avant de l’admirer. Plus tard,  Cézanne verra en lui le père de l’art moderne, Picasso multipliera dans ses œuvres les références au grand maître.

Delacroix a beaucoup peint et n’est donc pas rare sur le marché de l’art. Pour montrer l’étendue de l’oeuvre du peintre, en une, une feuille d’étude avec des anémones, crayon noir et rehauts d’aquarelle, 21,5 x 31,5 cm qui fit chez Audap & associés ovv à Drouot, 81 770 € le 5 juin 2019. De facture plus attendue, le tableau ci-dessous s’est vendu hier à Drouot chez Villanfray ovv. Un suiveur d’Eugène Delacroix, d’après le catalogue, réalisa cette huile sur toile marouflé sur panneau parqueté représentant un combat de tigre et lion, 31,5 x 40 cm. Estimée entre 1200 et 1500 €, elle atteignit près de 13 000 €.

Ci-dessous, un personnage brossé en costume de palikare, vêtement traditionnel grec. L’oeuvre est d’actualité puisqu’elle est réalisée au moment du soulèvement des grecs contre l’empire ottoman au cours duquel Delacroix prend fait et cause pour la rébellion contre les turcs. Il s’agit d’une huile sur toile avec cachet de cire “ED”, 34,5 x 23,5 cm, qui fit chez Osenat ovv à Fontainebleau, 52 500 €.

Finissons par un paysage automnal de l’artiste qui sera mis en vente mardi 6 octobre 2020 chez Blanchet ovv à Drouot. Il s’agit d’une aquarelle sur papier, portant le cachet d’atelier «ED» en bas à gauche. 15,3 x 24,9 cm estimée entre 10 000 et 15 000 €. Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?