Etudiant en LGBTQIA +

Par lundi 22 mars 2021 Permalink 1

Les 700 étudiants de l’Ecole supérieure des Arts Décoratifs-Paris, située rue d’Ulm, se formant dans l’une de ses spécialités (Architecture intérieure, Art-Espace, Cinéma d’animation, Design graphique, Design objet, Design textile et matière, Design vêtement, Image imprimée, Photo/ vidéo, Scénographie) n’ont pas intérêt à être des hommes blancs hétéros, cisgenres. Pour les ignares débranchés qui ne savent pas ce que veut dire cisgenre, il s’agit de qualifier ainsi les personnes dont le genre ressenti correspond à celui assigné à la naissance. Euh???? Les hommes qui sont hommes et les femmes qui sont femmes, quoi, bêtement! Donc une association féministe LGBTQIA + de cette fameuse école dans le langage fleuri de l’écriture inclusive cible particulièrement les hommes blancs hétéros qui se sentent hommes et hétéros (nul n’est parfait!!!) en ne les invitant pas à participer à ses réunions LGBTQIA + et en invitant les blancs à se rééduquer. Je vois d’ici les mêmes ignares se demandant en quoi consiste la rééducation. Il s’agit probablement de ne plus être perçu comme blanc tout en ayant l’interdiction de se grimer à cause de la récup culturelle d’un tel subterfuge. Ce ne doit pas être simple pour celui qui s’y essaie! Et ces initiales à quoi correspondent-elles?… Alors, L, lesbienne, G, gay, B, bi, T, trans, Q, queer i. e. bizarre au genre indéfini, I,(ça se complique!) intersexe, i. e. né ni homme ni femme par exemple avec un micropénis et un vagin rudimentaire ou l’inverse, A, asexuel, i. e. sans libido, +, les autres, apparemment on n’avait toujours pas fait le tour des particularismes sexuels…

Je rappelle qu’ils sont seulement 700 étudiants dans cette école qui semble être un sacré repère de fantaisistes où y est culpabilisé ce qui a permis à l’humanité d’exister c’est-à-dire le rapport charnel hétérosexuel et ce qui a permis à toutes ces divagations de prendre une telle ampleur, c’est-à-dire la civilisation de race blanche européenne, probablement aujourd’hui décadente. Trop gentil, trop con!

L’UNEF à ce régime finira par passer pour un syndicat réactionnaire. Quand est-ce que tous ces étudiants finiront-ils de penser avec leur bite, leur chatte ou la pigmentation de leur peau et décideront-ils réellement de s’instruire? Il est temps qu’ils se décident avant de passer pour une génération de décérébrés!

Frédéric Le Quer

 

 

 

Laisser un commentaire ?