Et toujours des statues dégradées

Par dimanche 2 août 2020 Permalink 11

Le nombre des statues dégradées augmente de jour en jour. Colbert, Louis XIV, la vierge Marie, Napoléon, Joséphine de Beauharnais, le maréchal Ney, Gambetta, Lafayette, Schoelcher, le général Faidherbe, le général De Gaulle, les statues coloniales de la gare Saint Charles à Marseille, etc, etc… Tout ce petit monde figé par les mains d’artistes s’est vu tagué ou cassé depuis la mort de George Floyd dans la plus parfaite impunité. Ce festin de pierre est avalé avec gourmandise par des ennemis de l’intérieur qui se délectent aussi d’édifices religieux, 1400 d’entre eux ayant été dégradés entre 2018 et 2019. George Floyd est un alibi pour extérioriser sa haine de la France. Quand un pays en est à  héroïser la fratrie Traoré, il a évidemment perdu le respect de soi-même. Et quand certains se demandent s’il faut y démanteler la police, ce n’est pas le comble du ridicule qui est franchi mais celui de la soumission aux sauvages qui entrent chez nous en masse pour tuer la population et raser le patrimoine.

Pendant ce temps les préfets s’occupent de contraindre les passants à porter un masque malgré les nombreuses voix qui s’élèvent comme celle du CHU de Lille, pour dire de se calmer un peu avec ça! L’état s’agite quand il est trop tard pour faire oublier son inaptitude d’il y a trois mois quand il eût fallu qu’il montrât son efficacité. Mais l’intégrité d’œuvres d’art que chacun peut admirer gratuitement en se promenant dans les rues de nos villes est une question que le gouvernement préfère oublier. Elle met à mal le vivre ensemble dont il se fait le héraut étant dorénavant prêt à voir disparaître nos héros historiques sur son autel.

Frédéric Le Quer

 

 

Laisser un commentaire ?