Et les législatives?

Par lundi 25 avril 2022 Permalink

La victoire d’Emmanuel Macron laisse un sale gout dans la bouche. Il a très largement gagné mais moins que la dernière fois. Et puis il y a eu des violences dans presque toutes les grandes villes de France. Et puis ses partisans attendus pour faire la fête au Champ de Mars étaient rentrés chez eux à 10 heures du soir comme s’ils se rendaient enfin compte que strictement rien n’était à fêter.

L’électorat naturel macroniste n’est pas du genre à se coucher tard. Un tilleul après Nagui et au pieu! En revanche, sans scrupule, il fera suer sang et eau aux générations qui leur payent leur retraite pour coûte que coûte continuer à la percevoir. 65 ans, 67 ans, 70 ans… L’idée du relèvement de la retraite, à 65 ans dans un premier temps, a donc été cette fois, après il y a 5 ans celle de la suppression de la taxe d’habitation, la bonne idée pour être réélu.

Pourtant le plus important reste bien ce pourquoi Eric Zemmour s’est engagé en politique: la mort de la France.

Lors des législatives, beaucoup plus que pour la présidentielle, l’abstention peut jouer un rôle prépondérant dans ce scrutin majoritaire uninominal à deux tour: Pour ne pas avoir à se présenter au second tour, un candidat doit obtenir 50% des suffrages exprimés, représentant au moins 25% des INSCRITS sur les listes électorales. Pour se présenter au second le candidat doit avoir obtenu au premier tour un nombre de voix égal à 12,5% des INSCRITS sur les listes électorales.

ça a l’air un peu chaud comme ça mais la suite imaginée par le législateur évite tout blocage institutionnel: un seul candidat à 12,5% des inscrits au premier tour et celui arrivé deuxième peut se maintenir au second tour pour jouer les potiches; aucun candidat à 12,5% des inscrits au premier tour et les deux premiers se qualifient automatiquement au deuxième tour. Ensuite une majorité relative suffit à être élue.

Alors que peut-on espérer des législatives? Un taux d’abstention faramineux ne bloquerait pas le fonctionnement des institutions mais rendrait si illégitimes les élus que, de fait, l’exercice du pouvoir deviendrait quasiment impossible à la majorité.

Donc surtout pour les législatives, si vous êtes anti Macron, restez chez vous malgré la propagande qui va être terrible les semaines à venir pour pousser à venir aux urnes. Un seul parti, celui des pêcheurs à la ligne.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?