Eric Zemmour-Philippe de Villiers

Par samedi 17 avril 2021 Permalink 1

On buvait du petit lait hier lors du débat Eric Zemmour-Philippe de Villiers sur Cnews animé par Christine Kelly. C’était comme une bouffée d’oxygène où chacun pouvait encore se dire que rien n’est perdu pour la France.

Evidemment, différentes chapelles souverainistes se dessinaient mais le ton des deux hommes, leur respect mutuel, faisaient espérer enfin. Et Eric Zemmour d’implorer de ne surtout pas disperser les forces de leur camp. Rester grouper était le leitmotiv d’un homme qu’on sentait vouloir le pouvoir face à Philippe de Villiers dont les idées aventureuses risquaient de rebuter l’électeur conservateur français drogué depuis des décennies à l’idéologie européiste.

Alors que le citoyen commence à ressentir les méfaits du mondialisme dans sa vie de tous les jours, le devoir de prudence s’impose pour ne pas l’effrayer, le laisser venir en douceur et choisir enfin le bulletin de vote qui sauvera la France. Eric Zemmour l’a bien compris et Philippe de Villiers semblait à la fin du débat se rallier à cette stratégie.

La fin de l’immigration est la clé de voûte d’un plan qui doit permettre aux français d’à nouveau se sentir chez eux dans leur pays. Etre plus ou moins proche des anglais, détail. Vouloir un “bruxellit” (dixit Villiers) pour se rapprocher du groupe de Visegrad, trop compliqué pour mener à bien une campagne électorale. La réconciliation avec Moscou en revanche tout le monde comprend. Le rejet catégorique de la fameuse culture woke (éveil des minorités pour sacrifier la majorité) venu de l’Amérique de Biden est un projet rassembleur. Une Europe de nations liées par leur proximité géographique est naturelle. L’euro, on continue vu qu’il est économiquement impossible de faire autrement pour l’instant. Voilà les grandes lignes d’un projet consensuel.

Mais Eric Zemmour aussi doit mettre un peu d’eau dans son vin. Si les homosexuels veulent se marier quelle importance! S’ils veulent des enfants d’une manière originale, du moment que leur progéniture est heureuse, pareil. L’islamisation du pays les insécurisent physiquement (je ne parle pas là des quelques fous qui sont dans l’intersectionnalité) et ils ont encore plus besoin que les autres de vivre sans peur. Ces hommes et ces femmes doivent absolument rejoindre le camp souverainiste. Et il y a aussi tous les acquis féministes qui doivent être sanctuarisés ce qui d’ailleurs est une ligne forte de démarcation avec l’islam. Pour gagner, le futur candidat ne doit surtout pas s’isoler dans le camp sectaire de “la manif pour tous”.

70% des français peuvent s’unir dans le but de reconquérir leur pays. Eric Zemmour se place comme le leader naturel. Aidé de gens comme Philippe de Villiers, on peut y arriver.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?