Eric Zemmour candidat

Par mercredi 1 décembre 2021 Permalink 3

Eric Zemmour candidat, c’est fait et sacrément bien fait!

“Ils vous dirons le pire sur moi”, prédisait-il à la fin de sa sublime déclaration de candidature à la présidence de la république. Et ça n’a pas tardé, ce fut instantanément “l’honneur d’un homme livré aux chiens” et les médiocres s’en repaissent depuis hier. Tous les envieux, ses anciens collègues journalistes d’abord, évidemment, (rien n’était à attendre d’un Gilles Bouleau dont la déontologie est au raz des pâquerettes, comme lors de son interview de Poutine il y a quelques années) et la classe politique dans son ensemble puisque aucun soutien ne se fait entendre, ont compris que l’allocution d’Eric Zemmour sur Youtube marquera l’histoire. Ils sont tous dépassés et comptent sur la nonchalance, le je-m’en-foutisme des électeurs pour ne pas aller voir cette grande tirade afin qu’ignominieusement ils puissent continuer à la dénigrer.

Mauvais calcul. Les deux millions de vues sont pratiquement déjà atteintes en ce début de matinée. Et comment ensuite ces deux millions de citoyens ne peuvent-ils pas être bouleversés quelque soit leur âge, quelque soit leur milieu social? Comment ne peuvent-ils pas encourager leurs amis, leurs collègues à aller la visionner à leur tour? C’est ce qui est entrain de se passer. Une traînée de poudre alimente la flamme du patriotisme chez ceux qui savaient encore qu’être français n’est pas n’importe quoi.

“Nous allons continuer la France”, ose balancer Eric Zemmour aux apôtres de la dislocation. C’est un nouveau doigt d’honneur qu’il leur fait là, un doigt d’honneur dont on se délecte. Et les français en entendant les phrases terribles de cette allocution s’apprêtent maintenant à se lever et à écraser les minables collabos monopolisant TF1, le service public, les chaînes d’info, les vautours sévissant dans les partis politiques pour dévorer quelques miettes d’une France qu’ils croient bonne qu’à être dépecée.

Notre sentiment étrange et pénétrant de dépossession de ce pays chéri en train de disparaître vient que chacun d’entre nous est devenu un exilé de l’intérieur pendant que les migrants algériens arrivant à Marseille, à Barbès, en Seine Saint Denis s’écrient rassurés “c’est comme au bled ici!”. Eric Zemmour s’engage alors à restaurer nos patrimoines, nos écoles, notre souveraineté. Quel magnifique et ambitieux programme!

“Il n’est plus temps de réformer la France mais de la sauver, c’est pourquoi j’ai décidé de me présenter à l’élection présidentielle”. Chapeau bas!

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?