Épuration ethnique

Par mercredi 6 octobre 2021 Permalink 1

A l’invective LREM “peste brune”, le maire LR de Chalon sur Saône, Gilles Platret  a répondu au gouvernement sur Cnews “épuration ethnique”. Si rameuter l’histoire a quelque chose de zémmourien, il n’en demeure pas moins que cette sémantique traduit l’animosité généralisée qui imprime la société complètement déstabilisée par l’immigration. La parole enfin libérée est contrainte de dire quelques vérités, sinon à quoi bon être libérée? Et cette parole balance du lourd.

“Epuration ethnique” est l’autre terme pour dire communautarisation. Simplement il renvoie à la férocité, l’aveuglement haineux, le racisme et convient probablement mieux à ce qui se passe en France.

Aux Etats Unis chacun a pris sa place sur un territoire vierge débarrassé des indigènes. Chaque communauté a choisi son espace vital “ethniquement pure” sans guerre de territoire puisqu’elles étaient ignorantes les unes des autres, principe du communautarisme.

En France, une ethnie soudée par les valeurs de l’islam a entrepris d’en déloger une autre soumise à des valeurs judéo-chrétiennes. Dans de nombreuses villes de banlieue l’exemple est frappant.

Tout a commencé dans le calme puis s’est accentué, les plus gênés se sont naturellement poussés pour aller voir ailleurs et laisser faire les extravagances musulmanes dans un certain entre-soi. On peut parler d’épuration ethnique soft sur une multitude de territoires situés en banlieue de grandes villes françaises.

Mais l’invasion douce trouve ses limites quand l’état pourtant en accord avec l’homogénéité ethnique souhaitée à tel ou tel endroit, veut néanmoins conserver ses prérogatives administratives ou régaliennes. Il s’agit alors de soumettre une ethnie aux lois de la république alors qu’elle est en train de s’en affranchir. Elle résiste d’autant plus violemment qu’elle a eu le droit jusque là d’agir à sa guise et qu’elle est de plus en plus nombreuse.

Le communautarisme en France devient un chemin semé d’épines avec aussi et incontestablement une rancune de la part de l’autochtone qui a dû fuir devant l’envahisseur la tête basse sans rechigner. La reprise en main de l’état est d’autant plus attendue qu’elle sonne comme l’heure de la vengeance. Le citoyen français la réclame pour se rassurer et oublier sa lâcheté antérieure due à une propagande soi-disant bien pensante.

Il est trop tard. L’épuration ethnique a eu lieu. Le seul espoir est qu’elle ne progresse pas en laissant aux français une portion congrue de France, la plus grande partie devenant le Frankistan!

Avec la macronie continuant à être dans une optique d’envahissement du sol français et avec sa volonté d’éparpiller partout en France les immigrés pour se faciliter la tâche et continuer à apparaître souverain encore un peu, le risque de notre submersion est bien réel. Notre seule issue est de circonscrire l’islam à des endroits bien définis ce qui est exactement l’inverse de ce que veut faire le gouvernement.

La condition de la survie de la France est cet échec sans gloire consistant à faire une croix sur de petits territoires “purifiés” à la sauce islamique. Il faut mieux se résoudre à cette petite défaite qu’à la totale capitulation qui nous pend au nez.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?