En mode survie

Par samedi 1 août 2020 Permalink 1

Alors que ces vacances estivales se présentent de manière particulièrement désopilante, les citoyens doivent probablement se préparer à se mettre en mode survie. La peur du covid, bien sûr a son rôle à jouer. Le virus semble saisonnier et rien n’assure qu’il n’y ait pas un remake de l’épidémie l’hiver prochain. Mais il y a aussi et peut-être surtout, les guerres à venir. Le pluriel est important car elle viendront de l’intérieur comme de l’extérieur.

A l’intérieur: Aux Etats-Unis la guerre entre blancs et noirs est plus que jamais en préparation avec des milices qui se créent tous les jours dans chaque camp. Les élections présidentielles n’y changeront rien. Si Trump exacerbera les tensions en cas de victoire, Joe Biden atteint, semble-t-il, de démence sénile n’est pas en mesure de régler le problème. Cette guerre de sécession aura des répercussion en Europe qui se dirige tout droit vers une guerre des religions. Au XVIIe siècle, elle a duré trente ans entre catholiques et protestants. Elle s’annonce rude aussi au XXIe siècle entre musulmans et non musulmans. Les préludes actuels ne présagent rien de bon. Des alliances se créeront de chaque coté de l’atlantique entre musulmans et noirs américains comme entre non musulmans et les blancs américains.

Mais l’occident déstabilisé de l’intérieur risque de se retrouver directement en conflit avec la Chine alliée probablement à la Russie, à l’Iran et quelques pays africains. La géopolitique actuelle multiplie les points de friction. Si la crise économique ne se résout pas à coup de création monétaire, ils deviendront l’alibi de l’étape suivante faite de militaires, de bombes et d’exterminations de grande ampleur.

Le citoyen se retrouvera alors en mode survie urbaine. La chute du PIB de 14% sera une vaste plaisanterie par rapport aux dégringolades qui viendront. Les temps prochains pourraient s’annoncer apocalyptiques.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?