Emmanuelle Wargon et les maisons individuelles

Par lundi 18 octobre 2021 Permalink 1

Les maisons individuelles sont des “non-sens économique, écologique et social” a déclaré Emmanuelle Wargon, la ministre du logement avant de rentrer dans sa propre maison individuelle située dans la très bourgeoise commune de Saint Mandé dans le Val de Marne. Evidemment tout le monde et particulièrement le lobby de la construction lui est tombé dessus rameutant des chiffres sur les goûts des français faisant du pav de banlieue une aspiration quasi-généralisée, du lotissement en province un art de vivre.

Une telle unanimité pour décrier des propos quels qu’ils soient est toujours suspecte. En effet tous ces constructeurs en bétonnant les sols font chaque jour reculer la nature en enlaidissant l’environnement. Dans l’optique politique macroniste de l’ouverture du pays au monde entier avec une population qui ne cesse de croître, les propos de la ministre sont justifiés si l’on veut conserver encore un peu nos si beaux paysages. Ils sont aussi justifiés si l’on veut voir cesser les centaines de kilomètres de bouchons tous les matins autour des mégalopoles françaises. Bref Emmanuelle Wargon a raison parce que la politique immigrationniste du gouvernement est une folie furieuse qui saccage nos villes et nos campagnes.

Essayons de diminuer la population et chaque foyer pourra à nouveau concevoir sa vie comme il l’entend. A l’inverse si, comme l’organise Macron, nous continuons à voir le pays submergé par de nouveaux arrivants d’où qu’ils viennent, il va bien falloir empiler les gens les uns au-dessus des autres dans des immeubles toujours plus hauts pour les loger sans détruire nos paysages champêtres. On ne peut pas non plus rajouter encore et encore des autoroutes pour tenter de fluidifier un trafic automobile qui grandit à chaque fois qu’on le facilite.

Comme le dit sans tergiverser Eric Zemmour, l’immigration est la mère de toutes les batailles. Quand j’entends Louis Alliot dire que ce sujet passe après le pouvoir d’achat, non seulement il banalise encore et encore le Rassemblement National mais il a fondamentalement tort. Chaque foyer doit comprendre que s’il veut vivre comme il l’entend, la France doit cesser d’accueillir chez elle le monde entier sinon il faudra bien avoir recours aux mesures d’Emmanuelle Wargon et parquer la population autour de cages d’escalier toujours plus haute.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?