Emmanuel Macron pète les plombs

Par mercredi 27 juin 2018 Permalink 1

Emmanuel Macron a répondu hier aux journalistes après avoir reçu le titre de chanoine de Latran. Mise à part l’annonce que la France va encore accepter des migrants, notre président n’a pu résister à jouer les intellectuels en parlant du concept de cristallisation inventé par Stendhal, le comparant curieusement à “L’éducation sentimentale” de Flaubert, mettant dans tout ça une valeur “temps” du genre Mitterrand “du temps au temps…” mais dans un charabia dont l’orateur lui-même avait du mal à se dépêtrer! Du coup, il n’avait pas d’autres choix que d’interrompre ses phrases en plein milieu, vu le vide sidéral qui les remplissait, mais non sans prendre un air satisfait, un demi sourire aux lèvres et le regard lointain comme si seules les choses de l’esprit l’intéressaient vraiment. C’était aussi creux que consternant de prétention! Le type ne savait guère de quoi il parlait et la soi-disant profondeur de sa pensée se révélait surtout d’une confusion extrême. S’était-il drogué? Quoiqu’il en soit, il gardait cet aplomb que seuls les politiciens connaissent, qui leur permet de dire n’importe quoi avec assurance.

Notre président de la république est en train de perdre le contrôle. Après de nombreux dérapages dont celui  d’il y a quelques jours, en rabrouant le môme qui n’était à l’évidence pas une racaille mais juste un peu taquin en l’appelant Manu, dans une forme aussi inappropriée que “T’apprends d’abord à avoir un diplôme et à te nourrir toi-même avant de faire la révolution, d’accord?”, le voilà maintenant en train de dégoiser des conneries au Vatican, même pas dignes d’un élève de troisième, enfin troisième de dans le temps! Aucun mot dans les médias. L’homme a tellement l’habitude de parler pour ne rien dire… Mais la question de sa santé mentale va finir par se poser.

Frédéric Le Quer