élections piège à cons

Par lundi 21 juin 2021 Permalink 1

Magnifique victoire des gilets jaunes aux régionales avec 68 % des suffrages non exprimés! C’est un raz de marée. Oui aux ronds points. Non à l’isoloir. Oui à Facebook et Twitter. Non au suffrage universel. ” élections piège à cons !”. “Si les élections pouvaient vraiment changer la vie, elles seraient interdites depuis longtemps”.

Les gilets jaunes ont assimilé tout ça.

Alors le degré ultime de la méfiance envers la classe politique se caractérise par le désintérêt vis à vis de son système, vis à vis de sa manière de s’auto-perpétuer, vis à vis de ses discours tous perçus comme inutiles au mieux, mensongers au pire. A chacun son entre-soi! Les élites l’avaient bien compris depuis longtemps en restant résolument entre elles dans un monde inatteignable au vulgum pecus. Le peuple et particulièrement les jeunes (80% d’abstention environ chez les moins de 35 ans) le comprennent maintenant en décidant de ne plus s’occuper d’elles en attendant de l’éconduire. Le non-vote d’hier se conçoit comme un premier pas et non une fin. La masse éclairée fera la différence. Il faut d’abord marginaliser les élites, saper leurs bases pseudo-démocratiques. Plus que jamais la population est profondément politisée. Comprendre l’abstention comme un désintérêt pour la politique est un contresens.

La légitimité des futurs présidents de région sera donc à peu près nul même si elle comptera encore institutionnellement, alors qu’en parallèle la légitimité des pétitions qui recueillent des centaines de milliers de signatures est ignorée. La personnalisation du pouvoir à laquelle s’accroche des élus de plus en plus mal élus, est rejetée par le peuple qui ne s’intéresse plus qu’aux luttes pour des idées, pour une autre vie. Il a trop été floué pour croire en une personnalité, il sait qu’une fois élue elle oubliera ses promesses.

L’état de droit, le législateur, le corps politique et tous ces fumeux concepts qui mènent directement au totalitarisme, ont reçu hier un bon coup de balai. Il en faudra d’autres. Mais la France est sur la bonne voie.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?