Du séparatisme sauce Macron

Par vendredi 2 octobre 2020 Permalink 1

Emmanuel Macron vient de parler longuement de l’islam en France dans un territoire perdu de la république (qui ne se sera pas retrouvé!)  sous le vocable “séparatisme”. Ses solutions tournent autour de l’école, de la formation des imams, des associations islamiques. ça fait trente que ces réponses au communautarisme sont mises sur la table. ça fait trente ans que les choses vont de mal en pis. ça fait trente que si on avait voulu régler vraiment le problème on aurait drastiquement limité l’immigration, sujet dont notre président ne veut pas entendre parler tant il hait le peuple français.

L’état se focalise actuellement sur l’épidémie de covid-19. Il y a une épidémie dont il ne parle pas c’est celle des allergies au chlore. C’est terrible ce qui se passe. Toutes les jeunes filles musulmanes sont allergiques au chlore pour ne pas avoir à aller à la piscine avec les élèves de la classe. Le séparatisme dont Macron s’est abstenu de parler concrètement commence ainsi ou avec les frères de ces petites filles qui attaquent des charcuteries. “Commence”, non il est bien ancré dès la naissance et l’instruction dispensée par l’état ne peut pas lutter.

Alors cette école obligatoire dès l’âge de 3 ans va déranger tout le monde. Les bonnes familles d’abord qui n’ont pas envie de voir leur mouflet attraper toutes les maladies, le voir, tout petit, déjà confronter à l’autre qu’on sait bien depuis Sartre être l’enfer, de le sentir s’éloigner d’une honnête culture familiale parce que pris en charge par l’état comme dans un régime stalinien ou maoïste. Mais ensuite, elle ne va aussi servir à rien. Si les enseignants étaient capables de transmettre des valeurs républicaines, des résultats concrets eussent été découverts depuis longtemps. Mais les enseignants, justement, le savent bien. Ils pissent dans un violon le temps des cours et rien ne reste dans le cerveau d’élèves complètement embrigadés par leur religion, par les religieux qui la leur dispense, par les parents qui refusent de voir se perdre leurs racines musulmanes.

La seule solution est d’arrêter de faire entrer en France tous ces gens en masse. Il n’y en a pas d’autres. Il faut que ceux qui sont déjà là, se sentent happer par leur nouveau pays, emporter dans une atmosphère traditionnellement française. Automatiquement ils évolueront ou ils partiront et le territoire retrouvera la paix. Sinon c’est nous qui sommes morts.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?