Du risque d’une assemblée nationale LREM

Par mercredi 27 avril 2022 Permalink

L’aspect monochrome de la prochaine assemblée nationale sera le cercueil politique d’Emmanuel Macron. Plus LREM aura de députés moins le gouvernement Macron sera en mesure de gouverner.

La guerre entre américains et occidentaux au sens large d’un coté, et, russes, chinois et indiens de l’autre dont on parle maintenant partout, qui semble s’organiser sous nos yeux, dont une bonne part de la justification est la dette mondiale abyssale comme les élèves apprenaient du temps où l’école n’avait pas renoncé à éduquer qu’il en avait été ainsi pour de déclenchement de la deuxième guerre mondiale, bref cette troisième guerre mondiale pourrait se coupler en France d’une guerre civile.

En effet l’opposition politique étouffée par son manque d’audience dans la population à cause de son éloignement sociologique avec la France d’en bas, étouffée aussi à cause du mépris des médias à son égard, va être remplacée dans les 5 ans à venir par l’opposition du citoyen qui lutte dans la rue. Il n’aura pas été voté en juin prochain. Il ne se sent vraiment d’affinité avec aucun parti. Mais il a les crocs. Il a la haine de savoir que quelques uns se gobergent alors que lui survit difficilement. Le hiatus se réglera au corps à corps, avec l’envahissement des lieux de pouvoir, avec l’insurrection généralisée.

Les élections législatives auront néanmoins leur utilité, celle de voir l’inefficacité du régime par lequel la France est menée en proposant une assemblée nationale coupée du monde. Notre constitution des trente glorieuses se heurtent depuis longtemps au réel socio-économique. Elle sert les intérêts des baby boomers sans désemparer. Elle sert les intérêts de la rente en général. Rentiers et retraités le savent bien et ceux-ci reconnaissants continuent de la faire vivre, mais de plus en plus seuls.

Emmanuel Macron, leur guide, leur coqueluche, ce président des vieux, garant de leurs avantages acquis, ce président des riches garant aussi du rendement du capital, tout ça par l’intermédiaire d’une assemblée nationale aux ordres, est totalement discrédité par la masse qui est dorénavant prête à prendre soin d’elle en détruisant les ruines de l’ancien monde sur lequel règne ce président mal réélu.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?