Drogue en Afghanistan et en France

Par vendredi 29 octobre 2021 Permalink 1

De l’Afghanistan à la France le sujet de la drogue a des enjeux socio-économiques et… culturels!

Les talibans relancent officiellement la guerre contre l’opium pour renouer le dialogue avec les institutions internationales bien que la culture du pavot ait jusque là financé leur mouvement. Alors que les principales zones de production se préparent à la récolte, ils ont décidé de taxer la production pour la contrôler. Tous les différentes étapes de la fabrique de la drogue, de la culture du pavot, de sa transformation en opium puis de la transformation de l’opium en héroïne sont sous leur surveillance. En fait, la malnutrition généralisée avec l’hiver qui arrive rend l’interdiction de la culture du pavot impossible à cause des revenus réguliers qu’elle procure chaque année de l’ordre de 1 à 2 milliards de $ qui ne seraient pas compensés pour les paysans. Le nouveau gouvernement qui ne veut pas être corrompu par l’argent de la drogue propose néanmoins la culture du safran pour remplacer celle du pavot, pour le moment en vain! Pourtant la toxicomanie fait de gros dégâts dans la population particulièrement visibles à Kaboul. La manière forte étant dans leur nature, les talibans imposent des cures de désintoxication brutales contre les héroïnomanes avec un sevrage de 45 jours sans traitement de substitution.

80 à 90% de l’héroïne qui circule en Europe vient de l’Afghanistan. Le cours de l’opium a triplé récemment avec la politique plus restrictive des talibans passant de 70 à 200 $ le kilo.

Le déclin de la France est encore plus prégnant quand on en est à trouver à notre pays des points communs avec l’Afghanistan! Et c’est effrayant! Comme là-bas une partie de la population vit du trafic de drogue qui génère 2,7 milliards d’euros par an, soit plus qu’en Afghanistan (!) et ce n’est pas demain la veille qu’on lui fera vendre à la place des épices de luxe! L’état annonce à haute voix sa guerre contre la drogue mais en fait laisse faire en n’y mettant pas des moyens sérieux en hommes. Avec quelques policiers que le ministre de l’intérieur envoie au casse-pipe, Emmanuel Macron déroule une communication va-t-en-guerre qu’il pense être nécessaire à sa réélection. Mais le pays s’enfonce tous les jours davantage au point d’entendre des experts de la télé dirent que le narco trafic est bien pire en Amérique du Sud. On est tout de suite rassuré par un tel argument!

Bientôt la France sera aussi un grand pays producteur de cannabis, son exploitation devenant de plus en plus courante. Le laxisme patent au macronisme sur tous les sujets est en train de détruire complètement notre pays.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?